Message d'erreur

5 activités faciles pour jouer avec la nature

L’objectif du livre « Jouer avec la nature » publié aux éditions Dunod est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. La relation à l’adulte est source de mille découvertes pour l’enfant, grâce à un adulte initiateur d’espaces-temps ludiques et créatifs au contact de la nature. L’idée n’est pas d’être dans le « FAIRE » (« faire une activité »...), mais bien « d’inviter » l’enfant et l’accompagner pour qu’il fasse par lui-même, favoriser un environnement où il peut agir seul au maximum, en verbalisant les actions et en encourageant l’enfant à s’exprimer. Découvrez 5 ateliers d'éveil facile à mettre en place.
Contour et ombres
L’atelier « contours et ombres » est un excellent temps d’expérimentation de pédagogie de la nature (découvrir les arbres, leur forme etc...) et une pédagogie PAR la nature (exercer sa motricité fine en traçant les contours, découvrir la notion d’ombre etc...)

En pratique
Recueillez avec l’enfant, dans la nature, des éléments non dangereux (libre à votre imagination !), par exemple : • 2 ou 3 feuilles de formes très diff érentes ; • De petits morceaux de bois ; • Un gros caillou et/ ou un galet ; • Une pomme de pin ; • Une noix ; • Des coquillages de formes diff érentes ; • Un fruit type pomme.

Sur une grande feuille de papier, proposez à l’enfant de placer les éléments recueillis et d’en tracer soigneusement le contour (ou avec votre aide pour les plus petits). Ensuite, placez à côté de la feuille de papier les éléments naturels et proposez à l’enfant de poser sur le bon contour le bon élément. La même chose peut être reproduite avec les ombres des éléments que l’on dessine sur la feuille (grâce à une petite torche, un projecteur, en collant les feuilles d’arbres à la fenêtre). Comme toujours, invitez l’enfant à s’exprimer sur ses ressentis, nommer les formes, les couleurs, les noms.
 

 

Sensori-récup.
Un des objectifs du livre « Jouer avec la nature » est d’aller à la découverte joyeuse d’idées d’ateliers, de temps partagés, basés sur la notion de développement durable : objets de récupération, recyclables, éléments directement issus de la nature comme bases d’activités et de découvertes sensorielles.

En pratique
L’objectif est de créer un mur ou sol sensoriel en matériaux de récupération, par exemple : moquettes, papiers peints, fausses fourrures, cartons, tissus, papiers bulles, etc. Vos amis, familles et surtout les entreprises du coin (notamment les vieux catalogues de moquette/papiers peints) seront des ressources inestimables. L’idée est vraiment de faire fonctionner le système de récupération/recyclage et de ne pas acheter d’éléments sensoriels pour créer ce jeu. Découpez des carrés d’environ 20 cm par 20 cm que vous collerez les uns à côté des autres sur une surface rigide type grand carton, plaque de liège (voir la recette de colle p. 221) . Il peut ensuite servir horizontalement au sol ou verticalement sur 1 mur pour que le tout- petit le découvre avec ses pieds ou avec ses mains.
 

Jeux de motricité fine en carton
Le livre « Jouer avec la nature » souhaite favoriser une sensibilisation au développement durable dès le plus jeune âge, en imaginant des activités « écologiques », en objets de récupération. 

En pratique
Nous en avons tous rêvé : un beau et grand jeu mural où l’on pourrait faire courir des balles, les faire apparaître et disparaître. Mais le prix souvent très onéreux en catalogue de ce genre de jeu nous a presque toujours refroidi. Et pourquoi pas le créer vous- même en objets de récupération ? Et en prime le décorer avec l’enfant ? Récoltez des rouleaux de papier toilette, d’essuie- tout, des petites boîtes en cartons diverses et variées (céréales, pâtes, jus de fruits), un grand carton, des balles, pompons, des récipients pour les recevoir ! Peignez, coloriez, collez des gommettes avec l’enfant sur les éléments de récup’. Coupez- en certains en deux, laissez- en d’autres entiers. Collez- les très solidement (colle végétale + gros scotch) sous différents angles stratégiques pour créer un véritable parcours pour les balles !
Variante 1 : Vous pouvez aussi en faire un tout simple avec juste deux ou trois rouleaux et l’enfant fait glisser les balles dedans jusqu’aux récipients au sol. Variante 2 : Peindre les rouleaux en 3 couleurs primaires et proposer à l’enfant de faire correspondre les couleurs des balles à la couleur du rouleau en carton pour la faire glisser dedans.
 

 

Boîte à surprises
C’est par ses 5 sens (ouïe, goût, toucher, odorat, vue) que l’enfant découvre le monde : les fonctions sensorielles sont essentielles dans le développement harmonieux de l’enfant et les relations riches qu’il tissera avec son environnement. Il est donc indispensable de favoriser l’éveil des 5 sens de l’enfant grâce à une pédagogie de « petits riens » mais qui est en fait une pédagogie de l’essentiel. C’est là l’essence de la pédagogie sensorialiste que souhaite développer l’ouvrage « Jouer avec la nature ». 

En pratique
Dans une jolie boîte de récupération (type boîte à chaussures ou boîte à mouchoirs solide) décorée avec l’enfant, recueillez des tissus naturels de textures diff érentes (doux, rugueux, soyeux, fin, épais, lourd, léger), grands, petits. Proposez à l’enfant d’y plonger la main et d’en tirer les tissus pour les découvrir, ainsi que de nommer les sensations. On peut aussi les toucher sans les voir à travers la fente de la boîte, en fermant les yeux… On peut aussi compléter cette activité ou imaginer une variante avec des papiers diff érents (léger, lourd, râpeux, lisse, etc.) et créer des jeux avec le vent, le souffle, un ventilateur. Variante : Percez la boîte de trous dans lesquels vous enfilez des rubans avec un noeud à chaque bout (de textures, couleurs, tailles diff érentes) l’enfant pourra les faire glisser. 

Un mobile de feuilles d’arbres
Une des aspirations du livre « Jouer avec la nature » est de favoriser la création de moments entre enfant et adulte  en les connectant dans une relation de découverte commune de la nature.

En pratique
Un joli mobile à installer au dessus du nid douillet d’un bébé sans qu’il puisse y toucher. Au dessus de l’espace de jeu d’un jeune marcheur pour qu’il puisse l’admirer. Et à portée d’un plus grand pour qu’il joue à souffler sur les feuilles, vous parle des belles couleurs et touche délicatement les feuilles.
Lors d’une de vos promenades, il vous suffit de collecter de jolies feuilles d’arbres de tailles et de couleurs diff érentes, de les laver délicatement, puis de les suspendre grâce à du fil naturel à un cercle de récupération (carton rigide, ossature d’abat- jour, bois, feutrine), lui même suspendu au plafond ou à un meuble. Pour conserver plus longtemps vos belles feuilles, vous pouvez inciser la base des branches des feuilles en entaillant en forme de croix puis les déposer dans un vase contenant 2/3 d’eau tiède et déposer 1/3 de glycérine : ce mélange va monter comme par magie dans les branches et prendre la place de la sève ! 
 

Publié le 23 septembre 2016
Mis à jour le 12 avril 2017