Agnès Buzyn va nommer un nouveau directeur général de la Cnaf

Hier mardi 19 septembre, la Ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn a participé à un conseil d’administration exceptionnel de la Cnaf. A cette occasion, après avoir salué la qualité du travail réalisé par son directeur Daniel Lenoir, la Ministre a annoncé qu’elle souhaitait nommer un nouveau directeur général. Le nouveau directeur général de la Cnaf sera connu fin octobre, avec sa nomination en Conseil des ministres. Selon le communiqué de la Cnaf, il « aura la mission de conduire la négociation de la prochaine convention d'objectifs et de gestion avec le gouvernement (2018-2022) et d'en piloter ensuite la mise en œuvre pour les quatre prochaines années. »  Une façon de montrer que cette future COG qui ne sera probablement pas signée avant la fin du premier trimestre 2018 portera vraiment la marque du nouveau gouvernement. Marlène Schiappa, la Secrétaire d’état à l’égalité entre les femmes et les hommes avait déjà évoqué cette volonté il y a une dizaine de jours en déclarant : « nous avons la chance que le début du quinquennat coïncide avec la négociation de la prochaine COG, ce qui va nous permettre de construire une politique de l’accueil du jeune enfant. Il y a un bon alignement des calendriers ».

Nommer un nouveau directeur de la Cnaf permet donc au gouvernement de débuter les négociations sans a priori. Avec regard neuf sur l’accueil du jeune enfant et ses priorités : type d’accueil, nombres de places, qualité de l’accueil. Le rapport demandé au HCFEA et dont un point d’étape est attendu pour novembre devrait d’ailleurs alimenter les discussions. Rappelons que Daniel Lenoir s’était déjà prononcé pour une COG axée essentiellement sur la qualité de l’accueil, l’investissement social et qu’il était assez proche de certains think tank comme Terra Nova par exemple.
Au cours de cette même réunion Agnès Buzyn a souligné « le rôle social primordial de la branche Famille, présente sur tout le territoire, au plus près de toutes celles et tous ceux qui, à un moment de leur vie, ont besoin que s'exprime, concrètement, la solidarité nationale et indiqué que ce sera l'un des points forts de la future Convention d'Objectifs et de Gestion (COG). »
Jean-Louis Deroussen, président du Conseil d'administration de la Cnaf, a lui aussi évoqué la négociation de la future COG. En attirant l’attention de la Ministre notamment les emplois aidés. Selon lui, « l'arrêt du financement ou le non renouvellement de ces contrats par l'Etat serait une mesure brutale et mettrait les Caf dans une situation extrêmement difficile. »


Lire ici le bilan que Daniel Lenoir dresse de ses 4 ans à la tête de la branche Famille.
Article rédigé par : C.L