Asthme : obésité et surpoids aggravent les symptômes chez le jeune enfant

Les symptômes d’asthme peuvent être plus graves chez les enfants de 2 à 5 ans en surpoids, révèle une étude de l’université américaine Duke publiée dans le Journal of Clinical Immunology. Les chercheurs ont analysé les résultats de trois essais cliniques portant sur un total de 736 jeunes enfants asthmatiques. Ils ont constaté que, comparé aux petits ayant un poids dans la moyenne, les enfants en surpoids vivront 37 jours de plus par an avec des symptômes d’asthme et feront plus de crises d’asthme. En revanche, l’obésité ne semble pas affecter l’efficacité des corticostéroïdes par inhalation. Et s’ils sont utilisés quotidiennement, les inhalateurs réduisent de manière considérable le nombre de jours avec symptômes et crises d’asthmes chez les enfants en bonne santé comme chez les petits en surpoids et leurs bénéfices sont encore plus grands pour ces derniers.
Une nouvelle étude sera réalisée sur un plus grand nombre d’enfants pour valider ces résultats et préciser les traitements à donner aux enfants d’âge préscolaire en surpoids.

Les effets du surpoids et de l’obésité sur l’asthme ont été très peu étudiés chez les jeunes enfants et ces récentes observations sont importantes car elles diffèrent de celles déjà menées auprès d’enfants plus âgés et d’adultes asthmatiques et en surpoids. En effet, ils montraient alors une faible réponse aux corticostéroïdes inhalés.
A noter : en crèche ou chez l'assistante maternelle, tout enfant asthmatique doit faire l'objet d'un Projet d'Accueil Inidivualisé (PAI).

Lire aussi : Comment réagir face à une crise d'asthme
Article rédigé par : A.B.B.
Publié le 02 janvier 2018
Mis à jour le 02 janvier 2018