Baromètre Drees : le recours aux assistantes maternelles plus fréquent, mais la crèche préférée

Selon le Baromètre d’opinion 2018 de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), un Français sur deux considère que la politique familiale devrait soutenir en priorité les familles modestes. Ce qui passe notamment par une meilleure accessibilité aux modes d’accueil.

Sur les 3000 personnes interrogées, 35% estiment que la politique familiale du Gouvernement devrait d’abord permettre de mieux se loger et 34% qu’elle doit favoriser la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle. Par ailleurs, pour la moitié des participants à l’enquête, ce sont les familles les plus modestes qu’il faut soutenir en priorité.



Pour les allocations familiales dès le premier enfant
Plus des trois quarts des personnes sont pour la modulation des allocations familiales selon le revenu. Un tiers d’entre elles soutiennent le fait que le montant versé à partir du troisième enfant est plus élevé. Enfin deux tiers des répondants se disent favorables au versement des allocations familiales dès le premier enfant - ce qui n’est pas le cas actuellement.

La crèche considérée comme le meilleur mode d’accueil
En ce qui concerne l’amélioration de l’équilibre entre vie familiale et vie professionnelle, les participants ont été interrogés sur les modes d’accueil du jeune enfant. Pour la moitié d’entre eux, les crèches représentent le mode d’accueil le plus bénéfique en dehors des parents. Sachant qu’en pratique, les parents d’enfants de moins de 3 ans sont plus nombreux à recourir à une assistante maternelle. En tout cas, l’étude montre que l’avis des parents quant au meilleur mode d’accueil pour les tout-petits ainsi que leur recours dépendent beaucoup de leur accessibilité ou non aux différents modes d’accueil.


Source : Drees
Publié le 07 octobre 2019
Mis à jour le 07 octobre 2019