Masser un bébé
NIVEA BABY

Masser un bébé : ce qu'il faut savoir

Même si ce n’est pas très courant, avec l’accord ou même à la demande des parents, il arrive que des assistantes maternelles massent les tout-petits qui leur sont confiés. Pour les bébés qui aiment et qui en ont l’habitude, le massage est source d’apaisement et de relaxation. Cette pratique ancestrale est aussi un formidable moyen de communication et d’éveil.
Masser un bébé
Le toucher est le premier sens à se développer in utero, le bébé est donc très sensible aux effleurements, caresses. Si le massage relaxe, soulage des petits maux, il ne doit être pratiqué que si le bébé apprécie.

Voic les précautions à prendre :
  • Choisir le bon moment. Le bébé doit se sentir bien, tous ses besoins premiers doivent avoir été satisfaits. De votre côté, vous devez être disponible et détendue
  • Le tout-petit ne doit pas avoir froid. La température de la pièce doit être de 22- 24°C
  • Créer une ambiance apaisante en mettant une lumière douce
  • Installer le tout-petit confortablement
  • Se laver les mains et enlever les bijoux (bague, bracelet…)
  • Avoir les ongles courts pour ne pas blesser le bébé
  • Il est préférable de mettre le bébé en couche. Toutefois, on peut le déshabiller au fur et à mesure
  • Faire chauffer un peu d’huile de massage dans les mains
  • Respecter la motricité du bébé, ne pas le contraindre
  • Le massage doit durer au maximum 15-20 min. Un temps à adapter en fonction de l’âge du bébé
  • Arrêter le massage, si le bébé ne semble pas apprécier
  • Répéter les mouvements environ trois fois
  • Masser doucement, toujours au même rythme
  • Le degré de pression ne doit être ni trop léger, sinon il s’apparente à des chatouilles, ni trop fort au risque d’être désagréable pour le tout-petit

 
Article rédigé par : Caroline Feufeu
Modifié le 13 novembre 2017