Vrai/faux sur la Diversification Menée par l’Enfant (DME)

La diversification menée par l’enfant est une approche différente de la diversification alimentaire classique et entraine de nombreuses questions tant auprès des parents que des professionnels de la petite enfance. La principale étant : peut-on réellement alimenter sainement un bébé avec la DME ?  Christine Zalejski, consultante formatrice en alimentation infantile, fondatrice du site Cubes et Petits pois dédié à la nutrition des bébés et auteure de l’ouvrage Le Grand Livre de la DME* répond à 5 idées reçues sur la DME.
Si c’est le bébé qui mène son repas, il ne va manger que ce qu’il aime
 FAUX. Lorsqu’on dit que bébé mène le repas c’est qu’il porte lui-même les aliments à sa bouche en fonction de ses capacités et non pas qu’il va se chercher à manger tout seul ou qu’il pioche ce qu’il veut dans le plat familial. Lorsque la diversification alimentaire de bébé commence avec la DME vers ses 6 mois, il va porter seul à sa bouche les aliments que vous allez mettre à sa disposition. C’est donc à vous de lui préparer des aliments qui seront nutritionnellement adaptés et sains pour lui et qui lui permettront de s’éveiller au goût.

Un petit en DME en met partout
 VRAI mais…La DME est vraiment basée sur le fait que le bébé mange seul en toute autonomie. Il est donc tout à fait normal qu’au début de sa diversification il ne soit pas un expert. C’est petit à petit avec la répétition du geste qu’il va gagner en agilité et devenir un expert. Comme pour beaucoup de choses, c’est avec la pratique que bébé va apprendre à mieux maitriser son geste et du coup à manger proprement. Au tout début les quantités de légume ou fruit mis à disposition du bébé seront très faibles, du coup il n’y aura par exemple que quelques petits morceaux de fleurette de brocoli ou un bâtonnet de carotte à ramasser éventuellement. Et par expérience je trouve qu’il est plus facile de ramasser et nettoyer des aliments solides que des taches de purée partout… En grandissant, la quantité de prise alimentaire sera plus grande mais le bébé maîtrisera bien le geste et mangera ainsi plus proprement.

Avec la DME, le repas dure trop longtemps
VRAI ET FAUX. Porter les aliments à sa bouche tout seul demande beaucoup d’énergie au jeune enfant. La coordination œil-main-bouche n’est pas si facile que ça au début. En diversification alimentaire classique, le bébé n’a pas besoin de repérer son aliment sur la table, faire l’effort et trouver la technique pour l’attraper, le porter à sa bouche puis le mastiquer et l’avaler : tout cela prend du temps. Au début de la DME il n’aura pas beaucoup d’aliments à porter à sa bouche donc le repas ne sera pas si long que cela. Par la suite le repas sera un peu plus long que si vous le nourrissiez vous-même à la petite cuillère car le bébé continuera à explorer les aliments et à les analyser, en prenant son temps il écoute son corps et sa satiété.

S’il choisit de manger des morceaux top tôt, le bébé peut s’étouffer
FAUX. Vers les 6 mois du bébé, lorsque la DME peut débuter, un réflexe naturel lui permet d’expulser vers l’avant de la bouche les aliments n’ayant pas la bonne taille pour être avalé. Différentes études scientifiques portant sur le risque d’étouffement en DME et sur la comparaison entre DME et diversification alimentaire classique ont été publiées, elles ne sont pas nombreuses et il faudrait les réitérer mais à ce jour elles montrent qu’il n’y a pas plus de risque d’étouffement en DME qu’en diversification alimentaire classique. De plus il semblerait que les parents soient encore plus attentifs à leur bébé lorsqu’il est à table et ils seraient plus formés aux gestes de premiers secours, ce qui n’évite pas l’étouffement mais peut rassurer lorsqu’on sait comment réagir.

Un petit en DME peut être carencé
VRAI et FAUX. Étant donné que la personne qui nourrit l’enfant n’a pas la mainmise sur les quantités qu’il porte à sa bouche et avale, la question de carences possibles est récurrente. Au début de la DME, le lait est l’aliment de base et couvre ses besoins. Par la suite, c’est à vous de veiller à lui proposer des aliments variés, de qualité, non ou peu transformés et surtout adaptés à son âge. Tout comme avec la diversification alimentaire classique, il est primordial de savoir quoi proposer au bébé en fonction de son âge. A l’heure actuelle il n’y a pas beaucoup d’études sur ce sujet, les premières ont été menées aux Etats-Unis où les bébés DME auraient un apport un peu supérieur en matière grasse saturée et plus réduit en fer, zinc et vitamine B12. Le fer est présent dans la viande cuite comme il faut et les légumineuses si associées à la vitamine C, le zinc est présent dans le foie de veau et les lentilles par exemple et la vitamine B12 dans les viandes et poissons comme les sardines.
 
Article rédigé par : Christine Zalejski
Publié le 02 juillet 2020
Mis à jour le 01 octobre 2020
A l'endroit de tous ceux qui recherchent un médium professionnel de confiance Je m'engage à vous apporter mon aide que ce soit de prés ou de loin quelque soit vos besoins -reconquérir l’être aimé -éviter un éloignement ou une rupture -la réussite professionnelle et autres +22997788791 whatsApp e-mail: contact.maitreamangnon@yahoo.com N’hésitez pas à me contacter , vous aurez droit à un accueil personnalisé dans lequel vous trouverez l’écoute, le respect et la sérénité nécessaire à votre démarche. Je vous donne la preuve que mon travail marche avant tout engagement.