Nutrition
BLÉDINA

Les 1000 premiers jours, déterminants pour la santé de l'enfant.

Depuis une vingtaine d’années, les chercheurs ont mis en lumière l’importance des 1000 premiers jours de vie. Cette période, qui s’étend depuis le premier instant de vie de l’embryon jusqu’aux deux ans de l’enfant, semble être une opportunité unique pour préparer la santé future du bébé. Une occasion pour vous, professionnels de la petite enfance, de sensibiliser les parents.
Bébé avec un bavoir
Les 1000 premiers jours : un développement spectaculaire
En l’espace de 1000 jours (270 jours de grossesse + 365 jours pour la première année de l’enfant + 365 jours pour sa deuxième année), le bébé va connaître un développement incroyable ! Il va apprendre sa langue maternelle in utero, ramper vers le sein le jour de la naissance, regarder, sourire, s’asseoir, se mettre à quatre pattes, se lever, marcher, parler…
Pendant cette période de développement intense, les études ont montré que l’enfant est particulièrement sensible aux stimuli de l’environnement. Selon ce qu’il a connu, in utero et après la naissance, sa santé pourra largement être impactée. Une carence en fer chez le nourrisson de 12 à 18 mois peut par exemple affaiblir ses défenses immunitaires et avoir un impact négatif sur ses fonctions cognitives à l’âge de 10 ans ! De la même façon, la dénutrition d’une femme enceinte ou à l’inverse la surnutrition, augmente le risque d’obésité, de diabète ou encore de maladies cardio-vasculaires chez son futur enfant.

L'alimentation déterminante
Durant ces 1000 jours, l’alimentation joue un rôle très important dans la santé actuelle et future de l’enfant. La manière dont se nourrit la maman pendant la grossesse est donc très importante. Plus tard, lors de la diversification par exemple, l’éveil sensoriel et gustatif du bébé aura aussi un impact déterminant sur son capital santé. La variété des repas et des goûts proposés construit ses bonnes habitudes futures. Mais ce n’est pas tout !
L’environnement dans lequel évolue le bébé est également capital pour sa santé future. Ainsi, les interactions de l’enfant avec les personnes qui s’occupent de lui, son activité physique, son éveil, l’amour que ses parents lui portent et l’affection que les professionnels de la petite enfance lui donnent sont autant d’éléments déterminants dans son bon développement.

L’importance de la prévention pour une meilleure santé
Dans nos pays développés, de nombreuses maladies non transmissibles sévissent : diabète de type 2, obésité, maladies cardio-vasculaires… Or, les études tendent à prouver qu’une attention précoce portée à l’environnement de l’enfant, et surtout à son alimentation, pourrait conduire à une forte baisse de ces maladies. Votre rôle est donc primordial quand on sait que l’enfant prend la moitié de ses repas avec vous. Vous êtes aussi un relais de confiance pour les parents, votre action de sensibilisation pourrait contribuer à endiguer le développement de ces maladies non transmissibles, reconnues comme une menace majeure par l’OMS pour les pays développés et les pays en voie de développement.

 
Article rédigé par : Laure Marchal
Modifié le 13 novembre 2017