7 astuces pour que manger soit un plaisir pour les enfants !

Les petits sont comme nous, une assiette joliment agencée est plus appétissante qu’une assiette où tout est mis en vrac ! Ce sont des petits détails ou des attitudes simples qui peuvent véritablement transformer les repas en moments de découvertes, et de plaisir.
bébé qui mange seul à la cuillère
  1.  Remplissez modérément l’assiette, quitte à resservir l’enfant s’il le réclame. Une assiette trop généreuse peut faire peur ou en tout cas décourager un petit appétit. 
  2. L’apprentissage alimentaire est le cœur de ce moment, il faut que les enfants aient envie de goûter pour apprécier. Pour ce faire les cuisiniers doivent mettre de la couleur sur les tables. La règle de base c’est  toujours trois couleurs (vert, orange, blanc en général.) dans les plats parce qu’il n’est pas envisageable de faire tout un service à l’assiette. Les purées des bébés seront uni-légumes, mais les trois parfums (3 purées distinctes) seront présents dans l’assiette.
  3. Les fruits ou légumes crus sculptés sont du plus bel effet, à la fois ludiques et décoratifs. Les petits adorent. Vous trouverez toutes sortes de modèles assez faciles à réaliser sur internet (maitrequeux.free.fr et chefsimon.com). A titre d’exemple la rose en peau de tomate est le modèle le plus simple à réaliser : il faut juste une tomate bien ferme et un couteau très bien aiguisé pour éplucher la tomate sans casser la peau. Le ruban est ensuite enroulé de façon à former la fleur. Le matériel de base pour ce genre de décorations  est simple : un économe et un couteau d’office. Cela dit si vous vous prenez au jeu, il faudra investir dans du matériel de précision !
  4.  La présentation verbale ou imagée du repas par l’équipe évitera les surprises de dernière minute. Il est important de souligner que le message doit toujours être positif, le dégoût d’un adulte pour un aliment ne doit absolument pas être transmis aux enfants. C’est un point essentiel dans la découverte des goûts et des rejets. L’adulte doit toujours avoir une posture professionnelle durant les repas et se concentrer sur ce temps de travail, les papotages entre collègues seront pour leur pause déjeuner .
  5. Les plus grands apprécieront de se servir touts seuls. Cette autonomie les canalisera durant le repas et leur apprendra également à gérer leur appétit. Il est très aisé de la mettre en place pour les entrées, ici pas de risque de brûlure.
  6. Le repas proposé sur un plateau est aussi une expérience enrichissante pour les enfants, tout comme pour les adultes qui découvrent qu’un petit mangeur mangera avec plaisir les aliments dans l’ordre qui lui plait! Pourquoi leur imposer notre vision étriquée du repas en respectant un ordre établi, commencer par le fromage peut aussi ouvrir l’appétit et débloquer des situations de stress pour certains.
  7. Enfin, il ne faut jamais forcer un enfant à goûter ou à finir son assiette, son appétit varie d’un jour à l’autre sans que cela ne soit problématique. Si on le pousse à manger sans faim, donc sans plaisir, sa capacité à réguler son appétit risque d’être perturbée et de favoriser l’obésité.
Article rédigé par : Sylvie Guillou, docteur en chimie, www.secali.com
Publié le 16 février 2016
Mis à jour le 30 janvier 2017