Ensemble pour l'Education de la Petite Enfance

Doit-on empêcher l’enfant de se chamailler et de se pousser ?

Les interactions entre enfants ne sont pas toujours tendres, mais quand ils ne transforment pas en véritables conflits, ces échanges font partie intégrante de leur développement. Dans cette vidéo qui montre des enfants de plus de 4 ans jouer au toboggan, on voit l'éducatrice veiller attentivement à ce que leurs chamailleries ne dégénèrent pas. Ou comment faire la différence entre les jeux de bataille constructifs et la bagarre.

 

Les jeux de bataille et de chamaille sont une source de plaisir tant pour les filles que pour les garçons. Ils apprennent à mesurer et contrôler leur force. Avant d’intervenir, l’adulte doit bien observer la situation pour pouvoir faire la différence entre les jeux de bataille et la bagarre. Dans les jeux de bataille, tous les enfants rient et sourient car ils ont du plaisir ; dans une bagarre, un des enfants perd le contrôle de ses émotions et de ses gestes. Dans une bagarre, un enfant domine, ce qui enlève aux autres le plaisir de jouer. Contrairement à ce que l’on peut penser, les jeux de batailles mènent rarement à la bagarre. Ils permettent à l’enfant d’apprendre à contrôler son impulsivité et à ne pas blesser l’autre. L’importance du plaisir pour tous est primordiale. L’adulte peut aussi se joindre au jeu, en modérant sa force et en laissant les enfants prendre le dessus - devenant ainsi un modèle pour les enfants. 

Des effets bénéfiques
Les jeux de batailles permettent de faire des apprentissages sociaux comme la maitrise de soi, le sentiment de réciprocité et les comportements adéquats avec les pairs.
Un enfant qui participe à des jeux de batailles aura moins recours à l’agression physique.
Les jeux de guerre sont très populaires chez les enfants vers 3 ans. Dans le cadre d’une activité ludique où l’enfant prend du plaisir : ces jeux sont symboliques car ils permettent d’apprendre à gérer l’angoisse, de développer la coopération et l’imagination.

Comment accompagner l’enfant :

  • Observer les enfants afin de s’assurer qu’il s’agisse d’un jeu dans lequel chacun a du plaisir.
  • Si le jeu de bataille se transforme en bagarre, séparer les enfants et faire un rappel des règles : poser des règles et non des interdits !
  • Transmettre l’information aux parents afin que l’enfant ait une continuité dans l’accompagnement de son développement.

(source EPEPE)

Publié le 26 avril 2018
Mis à jour le 13 juillet 2018