Mettre en place l’approche Reggio dans une structure petite enfance

L'approche Reggio étant basée sur une écoute, une observation de l’enfant, afin de favoriser ses divers moyens d’expression et un rapport harmonieux à son environnement, elle correspond parfaitement aux besoins des plus petits. Tout ce qui touche à la sensorialité et au rapport à la nature présente un réel intérêt pour les moins de trois ans. Car ces notions sont fondamentales dans la prime enfance. Par Elise Mareuil, EJE, responsable pédagogique des crèches AGAPI.
Les préalables à une mise en œuvre de Reggio au quotidien
  1. Remettre toujours l’enfant au CENTRE, partir de l’enfant avant de monter un projet, un atelier…
  2. Proposer à l’enfant de participer activement à ses propres découvertes et apprentissages, en favorisant des expériences concrètes
  3. Considérer l’enfant comme un être plein de potentialités qui construit son monde en permanence et apprend par essai-erreur
  4. Accompagner l’enfant en se laissant guider : l’adulte est un SUPPORT à l’enfant dans ses découvertes
  5.  Reconnaître l’enfant comme un être unique, inscrit dans un groupe
  6. Travailler de préférence en petit groupe (6 enfants maximum par exemple)
  7. Proposer des ateliers liés à la nature et aller à l’extérieur dès que possible
  8. Favoriser au maximum des supports de communication et d’expression variés afin de développer les « 100 langages »
  9. Proposer un aménagement de l’espace ouvert (ex : étagères basses avec panières à disposition des enfants), modulable et favorisant l’autonomie et le libre choix de l’enfant, laissant la part belle aux éléments naturels (bois etc.) et à l’ouverture vers l’environnement extérieur.
En tant qu’éducatrice de jeunes enfants, je me permettrais de rajouter un point de réflexion sur la sécurité : l’approche Réggio favorisant la découverte d’éléments naturels, mais le jeune enfant portant tout à la bouche pour découvrir sensoriellement, il est essentiel de ne rien lui proposer qui soit toxique ou irritant et surtout qui puisse être avalé ou mis dans les autres orifices naturels.
Comme vous l’avez compris, l’observation est votre outil principal, pour ensuite proposer, « provoquer » des situations, des espace-temps sécurisants et sécurisés, qui permettent la découverte partagée, la sensorialité et l’émerveillement au monde ! Il est donc essentiel de créer avec soin des « contextes favorisants » : une « ambiance » calme, rassurante, qui permet la concentration tout comme la motricité, au rythme propre de l‘enfant. Cette ambiance laisse également la part belle à la créativité, la spontanéité, l’imaginaire et l’expression de l’enfant.
L’objectif est bien d’accompagner l’enfant pour qu’il s 'épanouisse s’épanouir pleinement, dans toutes ses potentialités. Un de nos rôles d’adulte est de nous attacher à donner des ressources à l’enfant pour cela et à lui transmettre des compétences positives...

Des idées d’ateliers
• Ateliers autour de la lumière
- Fabriquer avec l’enfant, en matières non dangereuses, des mobiles pour créer des jeux de lumières : Feuilles mates, transparentes, feuilles miroirs, papier de soie. On les découpe de différentes tailles et on les assemble (scotch, fil...) pour créer un mobile à suspendre, qui évoluera au gré du vent et de la lumière, l’idéal étant de le disposer vers une fenêtre...
- Jeux à l’extérieur, avec les reflets de la lumière naturelle avec des carrés/cubes de couleur transparents : jouer avec le soleil …
- Jeux de miroirs, notamment dans la nature
- Jeux avec les ombres (exemple : proposer à l’enfant de dessiner sur une feuille de papier le contour d’un élément naturel, dont l’ombre se réfléchirait sur la feuille)

• Ateliers autour de la nature
Modeler, peindre et dessiner en pleine nature, dans le jardin... Pour le modelage : en profiter pour utiliser des éléments naturels autour de soi pour modeler et laisser des traces dedans : différents morceaux de bois, feuilles, galets.
- Tri d’éléments naturels, comme par exemple trier les feuilles (par couleur, par taille...)
- Temps d’observation de la nature : prendre le temps avec l’enfant d’observer les évolutions naturelles...découvrir les saisons...
- Le « land art » : proposer à l’enfant de créer librement en pleine nature à partir d’éléments naturels
- Favoriser la découverte des saisons

• Ateliers de la vie quotidienne
- Favoriser l’autonomie des enfants au moment du repas, en proposant par exemple de la « vraie » vaisselle en grès et en proposant aux enfants de mettre et débarrasser la table
- Proposer un coin dînette avec de VRAIS objets de la vie quotidienne, un  espace déguisements avec de VRAIS vêtements (ex : le flacon de gel douche vide et bien rincé, le vieux tablier de papi, la boîte de coquillettes vide, le foulard que tata ne met plus...)

• Ateliers d’expression
L’idée est de créer des espace-temps d’expression avec les enfants.
- un temps ritualisé qui soit reconnaissable par l’enfant (ex : en rentrant de l’extérieur, en collectivité en début de matinée comme temps de regroupement calme...)
- un espace délimité (installation sur un tapis, un tissu...)
- une réelle circulation de la parole, la favorisation de divers moyens d’expression (l’expression n’est pas forcément langagière...)
Ainsi, l’enfant peut aussi s’exprimer par exemple sur ce qu’il souhaite faire (ou ne pas faire !) dans la journée ou s’exprimer sur ce qu’il vient de vivre lors d’un atelier (la surprise, la frustration...) ou un temps d’expression autour d’un thème :
Prenons l’exemple d’un atelier d’expression favorisant un éveil à la nature en proposant à l’enfant un moment formalisé pour découvrir en profondeur un élément naturel, par exemple provoquer une découverte ludique du coquillage en invitant l’enfant à le toucher, le sentir, et suivant son âge exprimer ce qu’il ressent et l’interroger sur ce qu’il connaît du coquillage...On l’invite d’abord à observer, et pour les enfants les plus grands à décrire.  
Puis on propose à l’enfant de toucher. Pour les plus grands on peut demander de dire les sensations, et en tant qu’adulte de nommer (c’est doux, léger... ; ça s’appelle...).
Ensuite on demande à l’enfant, ou on lui raconte suivant son âge : d’où vient cet objet, cet élément naturel (ex : le coquillage se trouvent dans le sable à la mer etc. ). L’adulte peut ensuite introduire de nouveaux éléments petit à petit, au rythme des découvertes de l’enfant (lui laisser le temps de manipuler, d’observer, d’interroger...) : des sons, des photos, des saveurs .éveillant peu à peu chacun des 5 sens.

Pour en savoir plus

Pour aller plus loin, les formations AGAPI proposent des temps de découverte de cette pédagogie à tous professionnels petite enfance, de tous horizons. N'hésitez pas à nous contacter pour y participer ou en organiser : elise@agapi.fr

Et découvrez des ateliers concrets inspirés de cette pédagogie dans le livre « JOUER AVEC LA NATURE » d’Elise MAREUIL. Editions Dunod

Article rédigé par : Elise Mareuil
Publié le 12 septembre 2016
Mis à jour le 30 janvier 2018