Comment bien hydrater les jeunes enfants en été

Une bonne hydratation est essentielle aux fonctions vitales de l’organisme. Un véritable challenge pour les professionnels de la petite enfance, l’été lorsque les températures grimpent. Quelques conseils pour maintenir une bonne hydratation en période estivale avec Marine Rodriguez, puéricultrice référente santé et accueil inclusif dans le Gard.
L’eau, constituant numéro un du corps
La teneur en eau des bébés est supérieure à celle des adultes proportionnellement à leur masse corporelle : l'eau représente 75 % de la masse corporelle d'un bébé jusqu’à 6 mois. Cette teneur va ensuite diminuer pour atteindre le niveau adulte vers la puberté, soit 60%. Étant donné ce taux élevé d’eau, il est essentiel que les bébés- qui ne peuvent pas indiquer qu’ils ont soif - et les jeunes enfants restent bien hydratés surtout en cas de grosses chaleurs quand les pertes en eau sont accrues.

Les différentes fonctions de l’eau dans le corps
L’eau est le garant de l’équilibre physiologique du corps :
-elle est le composant majeur du sang,
-elle constitue 85% du cerveau, 80% des poumons et 77% du cœur
-elle irrigue les différents tissus et permet à la peau de garder sa souplesse
-elle permet de réguler la température, transporter les nutriments aux cellules véhiculer l’oxygène et assurer le transport des déchets et des substances toxiques du corps.
- elle intervient dans plusieurs réactions métaboliques.

L’eau du corps est éliminée en partie via les urines, la transpiration et la respiration. Quand la température augmente, le corps réagit et transpire beaucoup plus que d’habitude pour se refroidir. Il est donc primordial d’assurer aux enfants une hydratation suffisante pour éviter la déshydratation.

De quelle quantité d’eau quotidienne ont besoin les enfants ?
Elle varie en fonction de l’âge :
De 3 à 6 mois la quantité varie de 125 à 150 ml d’eau par kilo
De 6 à 9 mois : entre 100 et 125 ml d’eau par kilo
De 9 mois à 1an : entre 100 et 110 ml d’eau par kilo
De 1 à 3 ans : d’environ 100 ml d’eau par kilo soit environ 1.3 l /jr sachant que 20 à 30 % sont apportés par les aliments

Une hydratation accrue en cas de fortes chaleurs
Au-dessus d’une température de 30°C on ajoute 30 ml par kilo pour chaque degré. Ainsi s’il fait 33° on ajoute 90 ml par kilo.
Dans la pratique, les professionnels des crèches s’occupent rarement des bébés de 4 mois en période estivale (les bébés de 4 mois rentrant en septembre, ont déjà 1 an en mai/juin).

• Hydrater les nourrissons avant la diversification
- Pour ceux allaités au lait maternel
Le lait maternel est composé en majorité d’eau (environ 88%). Les biberons de lait maternel conservés dans les conditions adéquates assurent l’hydratation des bébés allaités exclusivement jusqu’à la diversification alimentaire entre 4 et 6 mois. S’il fait très chaud, il faut simplement augmenter le nombre de biberons de lait maternel et conseiller à la maman de boire davantage d’eau pour avoir plus de lait (au moins 2 à 3 litres d’eau /jour). Si la maman n’a pas assez  de lait, et en cas de chaleur élevée,  on proposera régulièrement un peu d’eau au bébé.
- Pour ceux nourris au lait maternisé
Avant la période de diversification alimentaire, on augmente aussi le nombre de biberons de lait maternisé en cas de fortes chaleurs afin d’assurer une hydratation suffisante au bébé. On peut proposer au bébé nourri au lait maternisé , de l’eau à la tasse ou au verre toutes les heures s’il fait très chaud.

• Hydrater les enfants à partir de la diversification alimentaire
Une fois passée la diversification alimentaire les professionnelles de la crèche proposent de l’eau   ou des fruits et légumes gorgés d’eau( tomates, concombre, pastèque…) sous forme de compotes, mixés, jus, petits morceaux, soupe froide selon l’âge de l’enfant. Pour les plus grands, l’eau est proposée à chaque collations le matin, au repas de midi, au gouter et plus souvent en cas de chaleur élevée. Les plus réticents par effet de groupe finissent par boire explique Marine Rodriguez surtout si on propose des contenants attractifs et ludiques (gobelets colorés par exemple).

Quels sont les signes d’alarme de déshydratation ?
Les plus jeunes sont sensibles à la déshydratation car ils ont des besoins liquidiens importants dus à leur métabolisme énergétique. Leur rapport surface corporelle / poids est supérieur à celui des adultes, d’où perte cutanée en eau plus élevée.
Les signes de déshydratation qui doivent alerter sont :
-Des urines foncées et une diminution de la quantité d’urine (moins de 6 couches mouillées par 24 h)
- Des yeux creux et cernés, les muqueuses sèches, la fontanelle creuse, un pli cutané.
- Une fatigue inhabituelle
- Des maux de tête

Quelle eau donner aux enfants ?
Pour hydrater les bébés l’eau en bouteille utilisée pour la reconstitution des biberons et l’hydratation doit répondre à certains critères : être faiblement minéralisée et porter la mention “convient à l’alimentation des nourrissons”.
L’eau du robinet convient également pour la préparation des biberons. Le site 1000 premiers jours précise qu’il faut s’assurer qu’elle est potable en mairie. Il recommande de ne pas mettre le goulot du biberon en contact avec le robinet. D’utiliser de l’eau froide, de nettoyer régulièrement le robinet et de détartrer le diffuseur s’il en est équipé. L’eau du robinet ne doit pas être filtrée pour éviter la multiplication de bactéries.












 
Article rédigé par : Isabelle Hallot
Publié le 20 juin 2022
Mis à jour le 20 juin 2022