Bronchiolite : bientôt la fin de l’épidémie !

Dans son bulletin du 18 janvier, Santé publique France a annoncé la fin de l’épidémie de bronchiolite en Ile-de-France et son recul dans la majorité des régions, en France métropolitaine.  

Diminution du nombre de cas pour la 6e semaine consécutive
La bronchiolite est une maladie respiratoire causée par le virus respiratoire syncytial. Elle atteint principalement les bébés et les enfants de moins de 2 ans. Pour la semaine du 09 au 15 janvier 2023, 1 537 enfants de moins de 2 ans ont été vus aux urgences pour bronchiolite soit 32% de moins que la semaine précédente et 66% de moins que lors des fêtes de Noël. Sur ces 1537 enfants, 41% ont dû être hospitalisés, dont 95% étaient âgés de moins d’un an. Un chiffre encore élevé mais 29% inférieur aux chiffres de la semaine du 19 au 25 décembre 2022. Pour rappel le pic de l’épidémie a eu lieu fin novembre avec 35% des passages aux urgences dû à la bronchiolite chez les moins de 2 ans contre 10% cette semaine.

L’épidémie s’apaise dans toutes les régions
En semaine 01, 10 régions françaises étaient en épidémie, en semaine 02 il n’en reste que 4 : Pays de Loire, Nouvelle Aquitaine, Bourgogne Franche Comté et Provence Alpes Côte d’Azur et l’Ile de France en est sortie.

Un vaccin pour bientôt ?
Si Moderna, il y a 3 jours, a dévoilé des résultats préliminaires positifs pour un vaccin contre la bronchiolite (virus VRS), chez les personnes âgées, pour un vaccin destiné aux plus petits, il faudra encore patienter car celui-ci est dans sa première phase des essais cliniques. Et Moderna n’est pas le seul à plancher sur un vaccin ! Pour rappel, la Commission européenne avait en novembre dernier approuvé Beyfortus® (nirsevimab), développé par Sanofi et AstraZeneca, pour la prévention des infections des voies respiratoires inférieures causées par le VRS chez le nouveau-né et le nourrisson. Pfizer a quant à lui annoncé des résultats positifs de ses essais de phase 3 d’un vaccin administré à la mère pendant la grossesse et destiné à protéger les nouveau-nés des formes sévères de bronchiolite. 

Source : bulletin du 18 janvier de Santé publique France
Article rédigé par : Isabelle Hallot
Publié le 23 janvier 2023
Mis à jour le 23 janvier 2023