Clermont-Ferrand, le nouveau pôle de l’éveil artistique et culturel du jeune enfant

En début de semaine, un évènement inédit a eu lieu à Clermont-Ferrand : un colloque sur l’art et la petite enfance - à deux pas de mille formes, un centre d’initiation à l’art pour les tout-petits. Deux projets qui s’inscrivent dans la volonté de la Ville de devenir un pôle majeur de l’éveil artistique et culturel du jeune enfant.

mille formes : premier Centre pérenne d’initiation à l’art pour les 0-6 ans en France

L’accès à l’art et la culture dès le plus jeune âge est devenu une priorité des pouvoirs publics, pour laquelle certaines villes montrent un engagement fort. Telle Clermont-Ferrand à travers son action « une ville à hauteur d’enfants ». La Ville a créé, avec la collaboration du centre Pompidou, « mille formes », le premier Centre pérenne d’initiation à l’art pour les 0-6 ans. Inauguré en mai dernier, il ouvrira définitivement ses portes en décembre aux jeunes enfants accompagnés de leurs parents et leurs familles, ou des professionnels qui les accueillent. L’idée est de les inviter à prendre part à l’expérience de l’art sous toutes ses formes.

Une série inédite de rencontres autour de l’art et la petite enfance
En parallèle, Clermont-Ferrand lance « Ensemble# » : une série de rencontre qui visent à réfléchir sur la meilleure manière d’accompagner par l’art le tout-petit, dans son développement et son rapport au monde. Ainsi ce lundi 8 juillet s’ouvrait la première de ces journées, sur le thème « Des villes qui s’engagent pour l’art et la petite enfance ». A cette occasion, la scène du théâtre le Petit Vélo a accueilli aux côtés d’Olivier Bianchi, Maire de Clermont-Ferrand et président de Clermont Auvergne Métropole, le Ministre de la Culture, Franck Riester, et Serge Lasvignes, président du Centre Pompidou, pour quelques mots d’introduction.
Puis se sont tenues quatre séances sur différentes thématiques : l’éveil artistique et culturel des jeunes enfants, l’éducation à l’art par la musique pour les tout-petits, des villes précurseurs sur des propositions art et petite enfance, des propositions artistiques innovantes pour les tout-petits. Parmi les intervenants, la psychologue psychanalyste Sophie Marinopoulos, qui vient de remettre à Franck Riester son rapport « Une stratégie nationale pour la Santé Culturelle - promouvoir et pérenniser l’éveil culturel et artistique de l’enfant de la naissance à 3 ans dans le lien a son parent ».

L’éveil artistique et culturel : un rôle à part entière dans le développement de l’enfant
Rappelons qu’en 1989 déjà, un premier protocole d’accord sur l’éveil artistique et culturel du jeune enfant avait été signé. Le rapport Giampino de 2016 reprenait cette thématique pour en faire un pilier fondamental du développement de l’enfant. L’année suivante, le ministère de la Culture et de la Communication, et celui des Familles, de l’Enfance et des Droits des Femmes signaient un nouveau protocole d’accord visant à favoriser l’éveil artistique et culturel du jeune enfant. Un nouveau cap devrait être franchi avec les recommandations du rapport de Sophie Marinopoulos.
En tout cas, le ministre a souhaité réaffirmer l’importance de donner aux jeunes, le plus tôt possible, un accès à la culture et à l’art. « Nous devons susciter dès le plus jeune âge une émotion particulière. Emotion que peuvent créer l’art et l’approche artistique. » Et, reprenant les mots de la psychologue psychanalyste dans son rapport : « Cet éveil est essentiel pour que cette malnutrition culturelle à laquelle nous sommes confrontés aujourd’hui puisse disparaître dans les années qui viennent. »
Article rédigé par : A.B.B.
Publié le 11 juillet 2019
Mis à jour le 11 juillet 2019