COVID-19 et modes d’accueil : les dernières recommandations publiées

En début de soirée samedi, le Ministère des solidarités et de la santé, a publié ses recommandations sur les modes d’accueil du jeune enfant et l’accueil des enfants de 0 à 3 ans de professionnels prioritaires. Des recommandations qui explicitent le décret publié au JO  du 3 avril et clarifient les consignes désormais en vigueur dans le secteur de la petite enfance. Dans l’ensemble, c’est un retour aux mesures décidées lors du premier confinement du printemps 2020.

Avant détailler chaque consigne, le texte diffusé aux acteurs du secteur rappelle : « L’accueil des enfants dans les EAJE est suspendu jusqu’ »ai at 25 avril. Toutefois, dans chaque département, un service d’accueil est mis en place pour les enfants des professionnels qui sont indispensables à la gestion de la crise sanitaire afin qu’ils puissent continuer de vous protéger et de vous soigner.
S’agissant de la garde d’enfants au domicile de ses parents et de l’accueil des jeunes enfants par des assistants maternels ( à leur domicile ou en MAM), et en micro) crèche , ces activités sont maintenues , même si le Gouvernement recommande aux parents , dans un esprit de responsabilité collective , de ne pas y recourir , sauf en cas d’absolue  nécessité .Au quotidien chacun adapte ses pratiques et renforce son application des gestes barrières pour se protéger et protéger les enfants accueillis
. »
 
Plusieurs points éclaircis

•  Retour à la règle des 10 enfants.  Les EAJE rattachés à un établissement de santé, social ou médico-social et ceux mobilisés pour accueillir les enfants des professionnels indispensables restent ouverts mais doivent s’organiser pour composer des groupes de 10 enfants sans temps de rassemblement. Suspension de l’accueil en surnombre dans les micro crèches. Accueil dans les MAM limité à 10 enfants.
L’activité des assistants maternels n’est pas suspendue pour répondre aux cas d’accueil ne pouvant être évité.  Le texte précise si une priorisation doit être opérée, « il est recommandé de donner la priorité aux professionnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire, puis aux professionnels dont l’activité est maintenue sur le lieu de travail. ». Ce qui signifie que le parents télé travaillant ne sont pas prioritaires et encouragés à garder leurs enfants.  Par ailleurs « tout assistant maternel à domicile peut contribuer à maintenir ou augmenter l’offre d’accueil en accueillant jusqu’à 6 enfants en sa qualité d’assistant maternel. » Le texte détaille les modalités de cette démarche volontaire de l’assistant maternel et invite « les services de  PMI à offrir un accompagnement renforcé pour ces professionnels faisant volontairement le choix de contribuer à l’effort national d’accueil en mobilisant leurs référents COVID-19. »
Les EAJE participant à l’accueil prioritaire peuvent appliquer des règles assouplies et étendre leurs amplitudes horaires. Par exemple un EAJE de plus de 10 places devant réduire son accueil à 10 peut demander) la PMI de passer dans la catégorie des micro crèches sans changement de mode de financement (PSU). Avantage : cela peut lui permettre qu’un professionnel accueille seul jusqu’à 3 enfants et donc accroitre son amplitude horaire.
• Rappel de l’importance du respect des gestes barrières et des protocoles sanitaires

Les recommandations se concluent par un remerciement à tous les   acteurs du secteur. Leurs efforts d’adaptation pour, malgré le contexte sanitaire, accueillir dans les meilleures conditions sont salués.

Voir et télécharger l’intégralité des recommandations ci-dessous


 
Article rédigé par : CL
Publié le 04 avril 2021
Mis à jour le 04 avril 2021