COVID-19  : la Haute Autorité de Santé précise les situations où les jeunes enfants doivent être testés

La Haute Autorité de Santé (HAS) dans un communiqué a détaillé les situations où un test de diagnostic était utile, en particulier pour distinguer l’infection due à la covid-19 des autres infections respiratoires dont la grippe.  Certaines précisons concernent directement les jeunes enfants.

Chez les enfants, les symptômes les plus évocateurs d’infections respiratoires (fièvre, nez bouché, maux de tête.) sont moins francs que chez les adultes. Malgré tout,  les conséquences peuvent être graves et la prescription d’antibiotiques, fréquente. Le recours aux tests de dépistage du COVID-19 est donc utile non seulement pour avoir une prise en charge adaptée mais aussi pour éviter les traitements inutiles.

Tests antigéniques ou PCR selon les cas
- Chez les jeunes enfants résidant au sein d’une structure sociale ou médico-sociale, la HAS considère qu’il faut, en présence de symptômes même légers, faire des tests antigéniques de recherche du SARS-CoV-2 et des virus grippaux afin de prendre les mesures d’isolement si besoin.
- Même préconisation en médecine de ville, chez les enfants présentant des symptômes d’une infection respiratoire notamment pour éviter le recours aux traitements antibiotiques en cas d’infection d’origine virale.
- Chez les enfants, hospitalisés, on recherchera tous les virus respiratoires suspectés avec  des tests PCR, en particulier concernant le virus responsable de la bronchiolite. En revanche aux urgences on privilégiera un test antigénique pour la recherche du SARS-CoV-2.

 Voir l’intégralité du communiqué
 
Article rédigé par : Isabelle Hallot
Publié le 24 octobre 2020
Mis à jour le 24 octobre 2020