Covid-19 : les tests à privilégier selon l’Académie Nationale de Médecine

Hier, la Haute autorité de santé émettait un avis favorable concernant les tests RT-PCR sur prélèvement salivaire pour détecter le covid-19. Aujourd’hui, face à la propagation des variants du SARS-Cov-2, l’Académie Nationale de Médecine vient de publier des recommandations concernant les différents tests existants sur le marché. 

Les tests disponibles sur le marché
A l’heure actuelle, il existe 5 types de tests :
  • Les tests RT-PCR sont les tests de référence. Le prélèvement peut se faire par voie nasale ou salivaire. On peut les faire sans ordonnance et ils sont pris en charge par l’Assurance Maladie.
  • La RT-LAMP est un autre type de test utilisable sur prélèvements nasopharyngés ou salivaires. 
  • Les tests antigéniques (prélèvement par voie nasale) ont deux grands avantages : la réalisation possible en pharmacies et des résultats rapides en moins d’une demi heure.
  • Les tests sérologiques (prélèvement sanguin, veineux ou capillaire) « détectent les anticorps dirigés contre le SARS-CoV-2 et permettent de savoir si le sujet a été infecté par le virus ». Ils s’effectuent dans les laboratoires d’analyses médicales.
  • Les autotests « sont réalisés sur un auto-prélèvement, soit salivaire pour la détection du virus, soit sanguin, par piqûre au bout du doigt, pour la recherche d’anticorps. »

Les tests RT-PCR sur prélèvement nasopharyngé ou salivaire privilégiés
L’Académie Nationale de Médecine préconise les tests de diagnostic et de dépistage sur la base de leurs performances vis-à-vis des variants du SARS-CoV-2. Les tests RT-PCR sur prélèvements nasopharyngés ou salivaires – mieux acceptés surtout chez les plus jeunes - sont les tests de référence pour détecter le génome du virus. De plus ils peuvent détecter les nouveaux variants apparus en Grande Bretagne, en Afrique du Sud et au Brésil.

Dans le cadre de dépistage de masse dans les collectivités elle recommande d’utiliser largement les tests rapides validés en confirmant les résultats positifs par RT-PCR. Il s’agit des tests TRODs antigéniques détectant le virus dans les prélèvements nasaux, des tests sérologiques qui détectent les anticorps dirigés contre le SARS-CoV-2 et des tests RT-LAMP (ils ne détectent pas les variants et sont moins performants que le RT-PCR).

Concernant les autotests qu’on réalise par auto-prélèvement salivaire ou par piqûre au bout du doigt, l’Académie Nationale de Médecine ne les recommande pas. Ils sont peu fiables et ne sont pas enregistrés dans la base SIDEP (base fournissant des indicateurs essentiels pour le suivi de l'épidémie). 

Voir ci-dessous le communiqué de presse de l'Académie Nationale de Médecine
Article rédigé par : Isabelle Hallot
Publié le 12 février 2021
Mis à jour le 12 février 2021