Création d'un Label Qualité « Ecole du Dos Petite Enfance » pour les crèches

L’Ecole du Dos de la Petite Enfance vient de créer son Label Qualité afin de garantir des crèches ergonomiques, conçues pour prendre soin du bien- être des professionnels sur le lieu de travail.  Fondateur et formateur de l’Ecole du Dos de la Petite Enfance, José Curraladas masseur-kinésithérapeute veut ainsi attirer l’attention sur cette problématique. Cela fait bientôt plusieurs mois qu’il y pensait, c'est aujourd'hui chose faite : le label est créé.  Attribué pour 10 ans, il atteste que le personnel de la structure a bénéficié d’une formation de prévention des rachialgies et troubles musculo squelettiques (TMS) de l’Ecole du Dos de la Petite Enfance et que les locaux et le matériel ont été étudiés pour apporter le maximum de sécurité en matière de port de charge et d’ergonomie rachidienne. Il assure donc aux professionnels de la petite enfance qu’ils travailleront dans une structure adaptée à la prévention des lombalgies et des TMS.
Détails des 3 conditions à remplir
- L’ensemble du personnel doit avoir suivi la formation de l’Ecole du Dos de la Petite Enfance ou une formation identique aux techniques de port de charge basées sur les 4 principes fondamentaux de l’Ecole du Dos : le polygone de sustentation, la balance rachidienne, la technique du balancier, le verrouillage lombaire.
- La structure d’accueil doit disposer d’un matériel ergonomique qui va dans le sens de la prévention des risques rachidiens et des TMS de l’adulte : matériel de couchage des enfants facilitant les manœuvres de l’adulte, mobilier sur roulettes.
- La structure doit disposer d'équipements et aménagements adaptés à l’adulte : plans de change et dortoirs assez grands permettant une manutention sans risque pour le dos, salle de repos pour le personnel.
« Certaines crèches sont déjà intéressées. Avec un peu de chance, les grands réseaux de lieux d’accueil vont aussi jouer le jeu », espère José Curraladas. Conscient que l’aménagement d’une crèche nécessite de gros moyens financiers, il défend quand même ce projet de labellisation qui doit selon lui permettre d’attirer plus de professionnels dans les crèches, en pénurie de personnel.

Pour plus d'informations : http://www.dosetpetitenfance.fr/
Article rédigé par : Armelle Bérard Bergery
Publié le 10 avril 2017
Mis à jour le 09 décembre 2019