Diplômes du travail social : la CPC se prononcera le 22 janvier

La réingenierie des 5 diplômes du travail social (1) dont celui d’éducateur de jeunes enfants est achevée et la Commission professionnelle consultative (CPC) devait se prononcer le 15 décembre dernier. Ce ne fut pas le cas tant le consensus attendu n’est pas encore atteint notamment sur deux points : le socle commun et la certification.

Lors de cette réunion, qui devait être la dernière, la définition du socle commun a donné lieu à de vifs débats. On sait que les professionnels ont à cœur de préserver les spécificités de chaque métier notamment les EJE, cette spécificité si importante liée à la petite enfance et au développement du jeune enfant et donc à des modules de spécialisation dès le départ des formations. La DGCS, elle, étant plus favorable à une spécialisation plus tardive et plus courte, donnant ainsi au socle commun une place centrale. La polyvalence étant bienvenue. Le syndicat Force Ouvrière (Fédération nationale de l'Action Sociale et Fédération des Services publics et de la santé) lui affiche une opposition globale au projet de refonte mais s’oppose tout particulièrement au "socle commun" qui dit-elle , "impose l’uniformisation de plus de 40 % des contenus de formation (…) en s’immisçant dans les cœurs de métier sous couvert de pseudo-connaissances qui seraient communes”. Le syndicat regrette aussi la disparition de tout diplôme de Niveau III dans le secteur.
L’avis sur la certification - la refonte donnant lieu à beaucoup de changements dans ce domaine - n’a donc pu être un voté. L’ensemble du vote sur tous les référentiels est donc reporté au 22 janvier. A cette date en principe la réingenierie de ces diplômes et formations sera terminée. Mais l’avis de la CPC est un avis consultatif et c’est la Ministre des Solidarités et de la Santé qui décidera et signera le décret instituant ce nouveau diplôme

Rappelons que la réforme doit entrer en vigueur à la rentrée 2018. Les premiers diplômés « nouvelle version » sortiront en 2021 avec en poche un diplôme de grade licence (niveau II). En revanche malgré de multiples démarches, les professionnels via leurs associations ou fédérations n’ont pu obtenir un engagement du Ministère des Solidarités et de la Santé sur la rétroactivité de cette mesure. Par ailleurs le passage en catégorie A des EJE diplômés exerçant dans le fonction publique a été reporté pour des raisons budgétaires.


(1) Assistant de service social, conseiller en économie sociale et familiale, éducateur spécialisé et éducateur technique spécialisé
Article rédigé par : C.L
Publié le 10 janvier 2018
Mis à jour le 11 janvier 2018