Hygiène / Soins

Uta Meiring, responsable de laboratoire : « nous suivons les recommandations internes les plus élevées en matière de sécurité pour les produits destinés aux bébés »

Les produits d’hygiène et de soins pour bébés sont sous haute surveillance. Souvent mis en cause, ils sont en fait encadrés par une législation et réglementations très rigoureuses. Et leur élaboration et processus de fabrication répondent évidemment à des critères précis, rigoureux et contraignants Car quand il s’agit de la santé et la sécurité des bébés, rien n’est laissé au hasard. On fait le point avec Uta Meiring, responsable de laboratoire chez Beiersdorf pour NIVEA BABY

 
Uta-Meiring
Les Pros de la Petite Enfance : Avez-vous, chez Beiersdorf, un service qui s’occupe des caractéristiques spécifiques de la peau de bébé ?

Uta Meiring : Le département recherche & développement de Beiersdorf est particulièrement intéressé par la physiologie et le métabolisme de la peau, de la petite enfance à la vieillesse. Nous avons fait des centaines d’études relatives au développement de la peau. Un des sujets les plus importants sur le soin de la peau concerne la compréhension et la fonction des barrières cutanées ainsi que le développement de la peau et ses mécanismes de réparation pour garder une peau en bonne santé.-La peau de bébé est beaucoup plus sensible et vulnérable comparée à celle d’un adulte car l’épiderme est beaucoup plus fin et le système nerveux et vasculaire n’est pas complètement terminé. C’est la raison pour laquelle la « sécurité » et la qualité des soins pour bébé est très importante.

Comment élaborez-vous les produits NIVEA BABY  
Les idées de produits sont développées en étroite collaboration avec des dermatologues, des sages-femmes et des mamans expérimentées lors de workshops afin de découvrir les besoins de la peau de bébé. Les dernières informations issues des recherches scientifiques, conférences et résultats d’études sont prises en compte et sont source d’inspiration pour des innovations produits.
Quelles précautions  particulières prenez vous puisqu’il s’agit de produits pour bébés.
Après avoir élaboré une idée produit, le laboratoire Nivea Baby commence le processus de développement de la formule. Avant de commencer, les nouvelles exigences réglementaires doivent être respectées pour l’élaboration des formules. Les matières premières qui nous semblent intéressantes sont soigneusement examinées et font l’objet d’études « sécurité » approfondies. Des tests in vitro sont faits afin de déterminer si les matières premières peuvent avoir un effet irritant sur la peau. Seules, les matières premières ayant une bonne compatibilité avec peau sont sélectionnées pour nos produits bébé afin de fournir une norme de qualité maximum. Au cours de ce processus, nos formules doivent passer des tests élevés de stabilité et des tests microbiologiques.. Ensuite nos produits doivent également passer des tests cliniques sous le contrôle de dermatologues et de pédiatres. Après avoir réussi tous ces tests, nos produits sont prêts à être commercialisés et à prouver leur tolérance cutanée sur des millions de bébés dans le monde. Enfin, nous avons besoin de suivre les recommandations internes les plus élevées en matière de sécurité pour les produits destinés aux bébés.

Comment avez-vous résolu la question des conservateurs ?
Concernant les conservateurs, nous travaillons en collaboration avec nos experts en microbiologie et « sécurité sanitaire» pour trouver les meilleures solutions. Nous prenons en compte et incluons les dernières informations concernant les règles en matière de sécurité.

Vous êtes une entreprise internationale, y-a-t-il des normes spécifiques à certains pays ? Y-a-t-il une spécificité française ?
Nous développons nos produits de façon générale, néanmoins nous devons répondre aux besoins spécifiques. Donc, nous travaillons en collaboration avec nos collègues régionaux des affaires règlementaires dans plusieurs pays qui nous informent des dernières exigences règlementaires.



 
Modifié le 19 mai 2016