Puériculture

Lit parapluie : comment le choisir ?

Le lit parapluie n’a pas forcément bonne presse. Ainsi, même si le référentiel de l’agrément des assistants maternels précise que « le lieu d’accueil étant le domicile privé de l’assistant maternel, les exigences ne doivent pas être disproportionnées, par exemple : l’obligation de disposer de lits en bois et le refus du lit en toile… », certaines PMI déconseilleraient son utilisation. Pour autant, difficile de nier qu’il est très pratique. Si vous souhaitez vous équipez d’un lit pliant, pour un usage à titre occasionnel, voici notre guide d’achat.
lit pliant Babybjorn
Le système de pliage
Il est primordial que le lit pliant soit facile à plier et à déplier. L’intérêt principal de ce type de lit est en effet de pouvoir être rangé et transporté aisément. Cela peut-être un gain de place important pour vous, notamment si vous avez en plusun lit à barreaux. La plupart disposent d’un système parapluie (d’où le nom) : la poignée située sous le matelas doit être remontée, puis les montants clipsés. Certains lits ont toutefois un système propre, en général bien pensé. C’est le cas notamment de ceux proposés parBabybjörn et Nuna. Choisissez un système simple et pour être sûre que vous réussirez sans problème à l’installer et à le replier, faites un essai en magasin. Rien ne vaut un test grandeur nature ! 

L’encombrement du lit pliant
Il est vraisemblable que vous ne replierez pas chaque soir le lit parapluie. Aussi, s’il se trouve dans une pièce dans laquelle vous avez peu de place et/ou dans un endroit où vous circulez fréquemment, optez pour un lit à encombrement minimal. En fonction, de la pièce où il sera installé, vérifiez bien les dimensions du lit.

Le confort du lit pliant
Le lit pliant doit être utilisé de façon occasionnelle. Pour les moins de 1 an, qui dorment beaucoup, le lit à barreaux est préférable. Pour les siestes, l’usage d’un lit parapluie – de qualité, et en bon état bien évidemment – peut tout à fait convenir. Il doit effectivement être confortable pour l’enfant, d’où l’importance d’avoir un bon matelas, ferme. A noter qu’il est interdit d’ajouter un sur-matelas.L’enfant pourrait en effet s’étouffer entre la paroi du lit et le matelas. Seul celui fourni avec le lit parapluie doit être utilisé car lui-seul est aux bonnes dimensions.  A noter que de plus en plus de lits sont en maille filet, ce qui permet à l’enfant de regarder à l’extérieur, et à la personne qui le garde de le surveiller plus facilement.

La solidité du lit pliant
Investissez dans un lit parapluie de qualité pour que vous puissiez le garder quelques années. Ce qui n’empêche pas, bien entendu, de vérifier fréquemment l’état du lit. En cas de doute, notamment sur les dispositifs de blocage, ne prenez pas de risque et ne l’utilisez plus.

Le poids du lit parapluie
Un critère qui peut avoir son importance, si vous comptez le replier et le déplacer souvent.Pour avoir une idée, la fourchette se situe entre 6 kilos et 10,5 kilos.

L’entretien du lit parapluie
Ce n’est pas le cas de tous les lits pliants, loin de là, mais certains sont entièrement déhoussables.  Et le tissu du lit peut se laver en machine. Côté hygiène, on ne peut pas faire mieux !

Les petits plus pratiques
Certains modèles disposent de roues, une option intéressante si vous pensez avoir besoin de déplacer le lit.Autre accessoire non négligeable : le plan à langer amovible. A condition qu’il soit bien stable. On aime aussi les lits disposant de pochettes de rangement, c’est toujours utile ! Enfin, certains sont 2-en-un, à la fois lit pliant et parc. Un système qui peut être économique…

Côté sécurité
Vous ne devez absolument pas acheter un lit pliant d’occasion. Pour des raisons d’hygiène, bien évidemment mais pas seulement… Il est en effet primordial que l’enfant soit couché dans un lit en bon état, qui ne risque pas de se refermer sur lui. Le dispositif de pliage ne doit pas non plus pouvoir être actionné par l’enfant. Le produit doit être conforme aux exigences de sécurité et respecter la norme EN 716.

Le prix du lit pliant
Les prix vont de 40 euros à plus de 250 euros.
 
Article rédigé par : Caroline Feufeu
Modifié le 05 novembre 2016