Siège auto : les erreurs à ne pas commettre

En tant qu’assistante maternelle, vous pouvez utiliser votre véhicule personnel à condition d’avoir l’autorisation écrite des parents, une assurance spécifique pour couvrir les enfants accueillis et de connaître les règles de sécurité en vigueur. Vous devez donc savoir quel type de siège auto utiliser et comment l’installer pour garantir au maximum la sécurité de vos petits passagers. Les erreurs d’installation du siège auto et/ou de l’enfant peuvent en effet avoir de graves conséquences en cas d’accident. On fait le point avec Christophe Ramond, directeur des études et recherches de l’Association de la Prévention Routière.
Les erreurs d’installation du siège auto
  • Le siège auto positionné dans le mauvais sens : c’est le cas lorsque le cosi est placé face à la route au lieu de dos à la route. En cas de choc, il va basculer et l’enfant va être projeté. L’impact avec l’habitable peut causer des lésions graves au niveau de la tête et du cou du bébé. Dans le même ordre, il est primordial de ne pas passer top vite au siège auto supérieur.
  • Le siège coque placé à l’avant alors que l’air bag n’est pas désactivé. En cas d’accident, l’air bag va impacter le siège auto et l’enfant reçoit toute l’énergie de l’air bag. Le danger est donc très important ! A noter que dans certaines voitures, il n’est pas possible de le désactiver. L’enfant doit donc impérativement être installé à l’arrière. Une place de toutes les façons à privilégier.
  • Le passage incorrect de la ceinture sur le siège et sur l’embase. En cas d’accident, le siège auto va basculer car il sera insuffisamment retenu.
  • Un problème au niveau de l’attache du siège auto. Les boucles ne sont pas bien enclenchées. Là encore, en cas de choc, le siège auto sera projeté.
  • Les ceintures distendues. A force de bouger le siège, cela crée du jeu.
  • Les ceintures vrillées. Une erreur très fréquente, un peu moins grave que les autres, mais qui peut facilement être rectifiée (comme les autres d’ailleurs !) en vérifiant fréquemment la bonne installation du siège auto.
 
Les erreurs d’installation de l’enfant dans le siège
  • La ceinture ou le harnais ne passe pas sur les épaules. C’est le cas lorsqu’on n’a pas assez serré, quand la hauteur du harnais est mal réglée ou, pour les plus grands, quand la ceinture gêne les enfants au niveau du cou et qu’ils la passent sous leurs bras. Une erreur très grave avec un risque, en cas d’accident, de choc sur le cou et la tête des enfants.
  • La ceinture au-dessus des accoudoirs. Dans cette hypothèse, l’enfant est retenu par le ventre et non pas par le bassin. Le risque : des lésions graves au niveau de l’abdomen.
  • Le harnais insuffisamment tendu sur l’enfant. Une erreur très fréquente car bien souvent on a peur de trop serrer l’enfant, de l’incommoder. Or, dans ce cas-là, l’enfant est très mal retenu.
  • Le harnais vrillé. Ici, la surface de la ceinture est réduite. Aussi, la force de l’impact sur l’enfant va être plus importante.
  • L’enfant installé avec son gros manteau. Le manteau est essentiellement composé d’air donc cela crée un espace entre l’enfant et la ceinture. En cas de choc, les harnais vont glisser et les épaules de l’enfant ne vont pas être retenues.
  • La non-utilisation du 3e point de stabilité pour un siège auto Isofix. Pour que ce type de siège soit efficace, il convient d’utiliser la jambe de force ou la sangle (Top Tether). Une erreur relativement fréquente chez les utilisateurs d’un siège Isofix.

Les points à vérifier avant chaque trajet en voiture

• Installer l’enfant sans son gros manteau
• Bien serrer le harnais : il doit passer sur les épaules, ni trop dans le cou, ni trop sur le côté
• Pour l’enfant un peu plus grand : la ceinture doit passer sous les accoudoirs et au niveau de l’épaule. Il ne doit absolument pas la passer sous son bras.

Article rédigé par : Caroline Feufeu
Publié le 17 février 2016
Mis à jour le 08 avril 2016