Etude : les enfants moins touchés que les adultes par la covid-19

Les manifestations cliniques du COVID-19 due au SRAS-CoV-2 sont dépendantes de l'âge. Les enfants pour leur majorité sont épargnés et développent rarement une maladie respiratoire grave. Seul un petit nombre d’entre eux présente un syndrome inflammatoire multisystémique associé au SRAS-CoV-2 (MIS-C) similaire à la maladie de Kawasaki, selon une étude américaine.

Des chercheurs de l’université de Columbia ont voulu comparer la réponse immunitaire des adultes et des enfants. Les scientifiques ont effectué des prélèvements sanguins sur 79 personnes réparties en 4 groupes. 47 enfants dont 31 enfants (entre 3 et 18 ans) atteints du Covid-19 et 16 enfants infectés et ayant développé un MIS-C. 32 adultes allant de patients gravement atteints admis à l'hôpital à des patients rétablis sans hospitalisation d’une forme bégnine du Covid-19. Ils ont ensuite évalué la production d’anticorps dans chaque classe.

L’étude publiée dans Nature Immunology a mis en évidence que les enfants peuvent éliminer ce virus plus efficacement que les adultes et qu’ils n’ont pas besoin pour cela d’une réponse immunitaire forte pour se débarrasser du virus. 
  • Par rapport aux adultes qui développent la maladie, les enfants produisaient moins d’anticorps contre le virus, et leurs anticorps sont moins actifs. 
  • Ils éliminent naturellement et rapidement le virus.  
  • Les adultes eux produisent des anticorps neutralisants plus diversifiés et dont la quantité est proportionnelle à la gravité de la maladie. 
  • Autre observation des scientifiques : les enfants produisaient très peu d'anticorps contre une protéine particulière du coronavirus. Cette protéine virale ne devient visible pour le système immunitaire humain qu'après que le virus a infecté les cellules. Cette découverte suggère que chez les enfants, l'infection ne se propage pas beaucoup dans le corps et ne détruit pas non plus une grande partie de leurs cellules.
Concernant un futur vaccin, les chercheurs pensent que les enfants y réagiront très bien et qu’ils seront mieux protégés que les adultes. 

Voir l'étude : Distinct antibody responses to SARS-CoV-2 in children and adults across the COVID-19 clinical spectrum Nature Immunology (nov 2020)
 
Article rédigé par : Isabelle Hallot
Publié le 06 novembre 2020
Mis à jour le 06 novembre 2020