Etude suédoise : un risque faible de COVID-19 sévère chez les jeunes enfants

En suède, les écoles maternelles  - accueillant les enfants âgés d’un an à 6  ans  - et les écoles primaires et secondaires sont restées ouvertes. Des chercheurs suédois du Karolinska Institut ont voulu savoir de quelle manière les enfants avaient été affectés par une forme grave de COVID-19 ou par le syndrome multi-inflammatoire (MIS-C), une pathologie en relation avec les COVID-19, et admis en unité de soins intensifs. Les résultats de l’étude ont paru le 6 janvier dans le New England Journal of Medicine.

4 enfants de moins de 6 enfants atteints de formes graves 

Les auteurs de l’étude ont fait part de résultats rassurants : 
-    seuls 15 enfants diagnostiqués COVID-19 ou  MIS-C (soit 1 enfant sur 130 000) ont été pris en charge en unité de soins intensifs en Suède entre le 1er mars et le 30 juin 2020. Cela équivaut à 0,77 enfant  hospitalisé en soins intensif pour 100 000 enfants de ce groupe d'âge. 
-    4 étaient âgés de 1 à 6 ans (0,54 pour 100 000) et 11 de 7 à 16 ans (0,90 pour 100 000).
-    Quatre des enfants avaient une maladie coexistante chronique (cancer pour 2, maladie rénale chronique pour 1 et maladie hématologique pour 1).
-    Aucun enfant n’est décédé précise l’équipe qui les a suivis deux mois après leur sortie de l’hôpital. 
-    Concernant le MIS-C, sept enfants sur quinze en ont été atteints. 
-    Quatre enfants ont eu besoin d’une assistance respiratoire (3 avaient le COVID-19, le quatrième avait un MIS-C).
-    La durée moyenne en soins intensifs a été de quatre jours.

Les enseignants peu touchés par le COVID-19
Les données de l'Agence suédoise de la santé publique ont montré que moins de 10 enseignants en préscolaire et 20 pour les autres classes d’âge ont été pris en charge en soins intensifs jusqu’au 30 juin 2020.  

On rappelle que plus de 87 millions de personnes ont été atteintes du  COVID-19 dans le monde et un peu moins de deux millions en sont mortes. Mi-mars 2020, de nombreux  pays ont pris différentes mesures sanitaires pour réduire la propagation du virus comme la fermeture des crèches, des écoles, des commerces non essentiels, des restaurants et lieux culturels. Certains ont imposé des couvre-feux, un confinement, le port du masque... la Suède quant à elle n’a pas rendu le port du masque obligatoire.
 
Article rédigé par : Isabelle Hallot
Publié le 07 janvier 2021
Mis à jour le 08 janvier 2021