Étude : trop d’écran nuit au QI surtout chez les enfants nés très grands prématurés

Plusieurs études ont montré l’impact du temps passé devant les écrans sur le développement cognitif des enfants. Des travaux récents menés par des chercheurs américains et publiés dans JAMA Pediatrics montrent que les répercussions sont encore plus manifestes quand les enfants sont d’anciens très grands prématurés c’est-à-dire nés avant 28 semaines. Pour ces enfants évalués entre 6 et 7 ans, passer plus de deux heures par jour sur un écran entraîne une baisse du QI.

Diminution du QI et problèmes cognitifs
L’étude a inclus 414 enfants. Plus de la moitié d’entre eux (57%) passaient plus de deux heures par jour sur un écran et 64 % avaient une télévision ou un ordinateur dans leur chambre. Un temps d'écran élevé était associé à un QI plus faible et un déficit du fonctionnement exécutif (-8 points) avec une moins bonne attention (- 3 points). La présence d’une télé ou d’un ordinateur dans la chambre augmentait l’inhibition et l’hyperactivité/impulsivité. 

Ces résultats soulignent la nécessité pour les cliniciens d’être vigilants concernant les enfants nés très grands prématurés et de discuter avec les familles des effets du temps passé devant un écran. Pour rappel, l’OMS recommande de ne pas mettre les enfants de moins d’un an devant les écrans et de ne pas aller au-delà d’une heure pour les 1-4 ans.

Source : jamanetwork.com
Article rédigé par : Isabelle Hallot
Publié le 22 juillet 2021
Mis à jour le 22 juillet 2021