Comment stimuler la motricité fine des tout-petits

Motricité fine : délier et dissocier

Ces activités permettent la dissociation de chaque doigt et d’aborder des mouvements digitaux plus complexes. La maîtrise de ces coordinations permettra à l’enfant de s’adapter plus facilement aux différents outils mis en main ce qui rendra sa préhension plus efficace. Mais aussi de rendre ses mouvements fins comme le découpage ou le graphisme plus fluides.
E.Langlois
délier-disocier-motricité fine
Les comptines à doigtsQue ce soit pour former des oreilles de lapins, des papillons, des fourmis qui se déplacent ou pour dessiner des moustaches, les doigts peuvent prendre toutes les formes pour illustrer les comptines à doigts.  Pendant ces petits jeux, les doigts se fléchissent et se tendent, s’écartent et se rapprochent, se tortillent, se déplacent … bref se contorsionnent. Une bonne façon de découvrir toutes leurs possibilités de mouvement.

Les instruments de musiqueLes instruments à corde et les claviers permettent de mobiliser plusieurs doigts en même temps. Faire découvrir les différents sons en proposant aux enfants de gratter ou frapper les touches de différentes façons comme :
•    Avec les doigts collés
•    Avec les doigts écartés tendus puis bien souples
•    Un doigt après l’autre
•    Rapidement puis lentement
•    Demander ensuite aux enfants de montrer la façon qu’ils ont préféré

Massages de ballesFaire rouler une balle sur les différentes parties du corps en essayant que les enfants fassent bouger leurs doigts au maximum. Ils ont vite tendance à frotter la balle plus que la faire rouler. Donc bien leur montrer le geste à produire.
Proposer si possible différentes balles afin de trouver celle qui correspond le plus à leur petite main : des dures, des molles, des petites, avec ou sans picots etc.

Habiller des poupéesEnfiler des petits habits, mettre des pressions et surtout boutonner sont d’excellents jeux pour découvrir l’importance des 2 mains et la coopération de chaque doigt dans un but précis. A appliquer également sur les enfants eux même.

Avec des élastiquesSe munir d’une boite d’élastique et demander aux enfants de les enfiler autour d’une boite de conserve ou d’un verre les uns au-dessus des autres.



A lire sur le sujet : La motricité fine en 4 points-clefs

 
Article rédigé par : Emmanuelle Langlois, psychomotricienne
Modifié le 13 novembre 2017