Au pays des cauchemars

Peggy Nille
Au pays des cauchemars
Ce bel album mêle avec brio un récit onirique et poétique avec un « cherche et trouve » foisonnant et joyeusement horrifique.

Qui aime les cauchemars ? Certainement pas cet enfant pétri par le trac qui se sent observé par de nombreuses paires d'yeux colorées, aussi loufoques qu’intimidantes… Même son doudou ne semble pas rassuré. Derrière les yeux, de multiples créatures bigarrées et un peu dégoûtantes se dévoilent. L'enfant en reste bouche bée, les cheveux dressés sur la tête. Il a un peu la frousse. Autour de lui, des monstres imaginaires aux dents pointues côtoient des bizarreries flashy peu crédibles. Paradoxalement, une étrange gaieté domine dans les doubles pages affreusement merveilleuses. Ce pays inconnu, à la fois sombre et coloré, n'est pas aussi effrayant qu'il en a l'air. L'enfant finit par se détendre car non, ce n'est pas lui qui fera office de banquet. Les convives ont un menu bien plus alléchant et l'assemblée se révèle monstrueusement joyeuse !

La force de cet album réside dans son ambivalence contrastée dès les premières pages. Le texte, très poétique, adoucie d'emblée le propos. Quant aux illustrations, elles sont aussi horrifiques que colorées et facétieuses. Le jeune lecteur ne sait pas trop sur quel pied danser. En plus, le narrateur empêche habilement la tension de s'installer, car chercher le serpent à deux queues l'oblige à se détourner du kidnapping. Et quand le petit héros semble en mauvaise posture, c'est la musicalité du texte et ses mots rigolos qui détendent l'atmosphère.

Très vite cette balade au pays des cauchemars se transforme en un jeu onirique, comme cette partie de cache-cache dans les cactus qui nécessite patience et concentration. Résultat, observer les doubles pages foisonnantes de détails donne davantage d'occasions de s'amuser que de se faire peur. En même temps, jouer à se faire peur, c'est très amusant aussi. L'album se termine par un « cherche et trouve » un peu fantasque ce qui donne une bonne raison de recommencer la lecture. Mais dans quelle page se trouvent la frite grincheuse et le cake démoniaque ?

A partir de 3 ans
14,90
Article rédigé par : Anne-Flore Hervé
Publié le 25 novembre 2021
Mis à jour le 25 novembre 2021