munki

Temps calme

Stimulé par le jeu et la curiosité, la dépense physique lors des activités, le petit enfant déborde parfois d’énergie et ne sait pas toujours aisément sortir de ces phases d’excitation. Le retour au calme, à la concentration ou à l’apaisement s’impose pourtant à certains moments de la journée, qu’il faille organiser le rythme commun d’une collectivité chez les professionnels ou plus simplement séquencer les temps de journée pour l'accueil d’un enfant ou d’un groupe d’enfants à domicile.
Le « temps calme » est une phase transitionnelle bien connue des professionnels qui privilégie, à certaines heures souvent rituellement fixées, des activités favorables à l’apaisement, à la passivité et au repos.
Voici une sélections par munki de contenus audio musicaux et parlés particulièrement propices à ces moments de recueillement autour de l’écoute.
La lecture, les jeux calmes et les expériences corporelles sont d’excellentes pratiques pour instaurer ces moments de détente et de calme, mais l’écoute musicale ou sonore, ou encore celle de la parole (avec les histoires ou des échanges organisés), sont des moyens extraordinairement efficaces de rétablir cette disposition passive où tout se tranquillise en soi, où l’attention se porte sur l’extérieur, où l’on entre en phase de « réceptivité » après la phase d’activité.
Le corps s’immobilise, se relaxe, l’oreille se tend et l’imaginaire investit (et libère !) tout le champ de la perception qu’accaparait auparavant le surcroît d’énergie. On devine ici les ressorts profonds de l’hypnose…


« La chanson des doigts » de l’album J’ai cinq doigts de Jacques Haurogné, Victorie Music (2017)
Le temps calme, c’est l’art de la transition. Alors on peut procéder par étapes. Une comptine à gestes enjouée (donc encore en phase avec l’excitation précédente) est une façon de passer de l’activité débordante au moment de détente sans même s’en apercevoir. On s’amuse, mais sans y prendre garde, on se reconcentre aussi sur ses mains, sur son corps, on revient doucement à soi. Dans ce bel album de chansons à gestes, Jacques Haurogné nous propose un catalogue de séquences ludiques qui permettront à l’adulte de regagner l’attention d’un groupe en prenant le rôle du chef d’orchestre.
Découvrir l'album
« Mousse (L’histoire) », de l’album Mousse, Oili Tanninen, Benjamins media (2016)
Rien de plus efficace qu’une histoire pour que toutes les petites oreilles se tendent en même temps ! Pour les plus petits, on aimera les contes avec des sonorisations qui renforcent l’imaginaire grâce aux bruitages, avec de subtils accompagnements musicaux qui soulignent les émotions du récit et surtout des personnages très simples, qu’on identifie tout de suite parce qu’ils sont bien ancrés dans l’univers et les repères de l’enfant.
Dans ce merveilleux conte de Benjamins media, deux animaux (un chien et une souris) deviennent amis. Les mélopées musicales à l’arrière-plan semblent presque faire parler les animaux pendant que l’histoire est racontée. Un synthétiseur ondulant traduit les accès de tristesse du chien ou au contraire son frétillement joyeux, tandis que les percussions et les rythmes au piano font dandiner nos deux compères. Un bijou.
Découvrir l’album
« Moon River », de l’album Jazz sous la lune, par Audrey Hepburn, Didier Jeunesse (2015)
La musique fait rêver parce qu’elle fait voyager et le voyage est d’autant plus dépaysant qu’il mène loin ! Il ne faut donc pas hésiter à initier les petits à des sonorités nouvelles, des répertoires inattendus mais bien adaptés. Dans cet album d’exception, Didier Jeunesse rassemble 14 balades douces des plus grandes voix du jazz. Un parcours à travers les merveilleuses nuances d’un genre musical souvent choisi dans la création Jeune public pour ses couleurs, son rythme, ses bruitages, ses mélopées et l’expressivité tendre qui font directement écho aux émotions simples des plus petits. Quelques mots pour parler de cet univers avant l’écoute prépareront les enfants à la curiosité de la perception.
Découvrir l’album
« Ani couni », dans A pas de velours, Didier Jeunesse (1999)
Cette berceuse iroquoise qui aurait été à l’origine une prière amérindienne est devenue un classique des tout-petits en France. Lente ritournelle rythmée comme un battement de cœur, elle résonne comme une douce incantation à l’apaisement et au sommeil. Elle est ici reprise dans une compilation de 28 berceuses traditionnelles et originales éditée par Didier Jeunesse.
Découvrir l’album


Pour trouver des centaines de chansons et d’histoires pour les moments calmes dans munki : accédez au catalogue et parcourez les thèmes, puis triez en choisissant la tranche d’âge.
Publié le 18 mars 2019
Mis à jour le 09 mai 2019