Noëmie Kormann, libraire : « Les livres, c'est comme les brocolis ! »

Noëmie Kormann est responsable du rayon Littérature Jeunesse de la librairie Le Failler à Rennes. Marie Le Goascoz, auxiliaire parentale passionnée de livres et de littérature jeunesse, l'a rencontrée pour connaître sa vision de la lecture avec les tout-petits. Et lui demander sa sélection des meilleurs albums du moment.
iStock
professionnelle qui lit avec les enfants
Les Pros de la Petite enfance : Qu’attend l’enfant de moins de trois ans quand il lit avec un adulte ?
Noëmie Kormann : L’enfant attend la même chose depuis… la nuit des temps ! Il est ouvert : ce qui l’intéresse, c’est l’interaction avec le lecteur, le conteur, qu’il y ait ou non un support. Avant le goût de la lecture, avant l’éducation, l’intérêt premier du livre est le lien qui est tissé entre celui qui parle et celui qui écoute. On peut même lire ou chanter des comptines quand l’enfant est encore dans le ventre de la mère. En lisant, on peut parler de beaucoup de choses et l’on sait aujourd’hui que plus l’enfant lit, plus il écoute, plus il sait se concentrer. Enfin, le livre peut être précieux pour le professionnel ou le parent qui a du mal à parler à un tout petit.

La lecture peut-elle aider à surmonter des situations difficiles ?
Lire à un enfant permet de le faire parler, d’évoquer son quotidien. Mais il ne faut pas s’évertuer à choisir uniquement des livres qui reproduiraient sa réalité.  Le tout-petit sait prendre du recul et faire des liens.
La lecture permet aussi de dédramatiser : par exemple, je conseille souvent aux professionnels la lecture de « L’école de Léon », aux éditions Albin Michel jeunesse avant l’entrée à l’école. En effet, l’enfant est comme nous, il n’aime pas être surpris et la rencontre avec Léon lui permet de savoir à quoi s’attendre. L’album retrace avec humour une journée de maternelle, entre chansons, temps de sieste… jusqu’aux retrouvailles du soir. Mais il n’oublie pas que cela peut s’accompagner de quelques bagarres et de quelques pleurs !

Comment choisir un livre ?
L’on peut choisir toutes sortes de livres, même des contes sans illustration. L’imagination ou l’interprétation de l’adulte peut suffire à faire voyager l’enfant, le conteur l’accompagne. Les professionnels sont parfois inquiets : certaines images ne sont-elles pas trop noires ? Le vocabulaire est-il adapté ? Entre 0 et 3 ans, rares sont les enfants qui n’apprécient pas une lecture. Il est primordial de rester ouvert, de ne pas penser qu’un livre pour un enfant de 1 ans, c’est ceci ou cela ! La lecture est une nourriture pour le corps et pour le cœur, il n’y a pas d’obligation. Les livres, c’est comme les brocolis : les enfants les aiment, les aiment moins, les « goûtent » à nouveau, et y reviennent !
Autre intérêt, le rituel de la lecture est facilement transportable. Par exemple, celui de l’histoire avant la sieste ou le coucher le soir est plus facile à mettre en œuvre que la veilleuse ou la porte ouverte. C’est un moment apaisant et rassurant pour le tout-petit.


Découvrez son top 7 des livres pour enfants
Article rédigé par : Propos recueillis par Marie Le Goascoz
Publié le 12 décembre 2018
Mis à jour le 12 décembre 2018