Pikler Loczy

Des idées d’activités, de matériel, d’aménagements en période de confinement

Vivre dans un espace clos pendant de longues journées, sans pouvoir sortir est une situation bien inédite, pas simple pour tous les adultes qui doivent « garder » ou accueillir  des enfants jeunes. Qu’ils soient parents ou professionnels de la petite enfance. Trois formatrices de l’Association Pikler Loczy France proposent ici quelques idées pour utiliser tous les trésors que l’on peut trouver dans une maison.

 
 Les jeunes enfants ont besoin de repères
Les jeunes enfants ont besoin de régularité et de repères qui rythment leurs journées, apportant des points d’appui rassurants, structurants (pour les enfants comme pour les adultes) dans cette nouvelle vie qui s’instaure et face aux inquiétudes qu’ils ne manquent pas de percevoir dans leur entourage.
• Un nouveau déroulement de journée est à inventer, en découpant le temps en plusieurs séquences : des temps d’activités indépendantes, partagées (lire des histoires, chanter des chansons, participer à des taches communes…), le temps des repas, du bain, de la sieste ou du repos.
• Certaines règles peuvent être modifiées pour limiter les interdits : grimper sur le canapé, faire une cabane sous la table, utiliser le trotteur dans le couloir…Et, certains objets placés hors de portée pour limiter les tentations (remonter les objets sur les étagères d’un ou deux crans…).
• Les enfants aiment ouvrir et fermer les portes de placard, vider et remettre dedans ce qu’ils contiennent : une partie de placard pourrait leur être dédiée, avec des boîtes en plastique à l’intérieur, leur permettant de mieux accepter de ne pas ouvrir les autres…
• Lorsque 2 adultes sont présents, alterner la présence auprès des enfants permet d’économiser son énergie et sa disponibilité (que les jeunes enfants mettent vite à dure épreuve !)

10-18 mois  :  pour les enfants commencent à se déplacer
Ils ont besoin d’explorer.
Pour les plus jeunes qui commencent à se déplacer et sont curieux d’explorer leur environnement, de découvrir, toucher, manipuler les objets de leur environnement (pour connaître et apprendre !), mais ont encore bien du mal à limiter leurs explorations à “ce qui est permis”, mettre à leur disposition un espace assez vaste (au moins 2m sur 3m), sécurisé et sans interdits, à proximité des adultes (dans la pièce principale ?), devrait pouvoir leur permettre de déployer leur vitalité découvreuse sans nécessiter l’intervention constante d’un adulte et sans qu’ils se sentent sans cesse freinés dans leurs explorations.
• Espace à “bricoler” avec des caisses, meubles bas, table basse renversée : ce doit être stable car ils vont tirer, pousser ces barrières de fortune ; et suffisamment haut pour qu’ils ne passent pas par-dessus… et avec suffisamment de matériel à leur disposition pour capter leur intérêt (voir ci-dessous)

 Ils ont besoin d’exercer de grands mouvements : bouger, grimper, pousser, escalader, se nicher...
• Des coussins durs, des caisses, boîtes, cuvettes de toutes sortes seront les bienvenues pour monter dessus, pousser, se mettre dedans.
• Les cartons aussi sont intéressants (même s’ils n’ont pas une grande durée de vie !), à pousser, pour se mettre dedans, passer à travers en ouvrant le carton aux 2 extrémités comme un tunnel, ou “bourré” avec du papier journal pour pouvoir monter dessus
• Pour se redresser : l’appui stable du canapé, d’un fauteuil sur lesquels on peut trouver des objets à attraper
• Puis, plus grands, monter sur le canapé, sur un escabeau à 2 ou 3 marches

Ils ont besoin de déplacer, transporter les objets
Ceux qui se déplacent déjà bien pourraient accéder à plus d’espace dans la maison, avec néanmoins certaines pièces fermées, et utiliser un couloir pour pousser des caisses plus volumineuses ou des paniers (à linge, par ex), utiliser un trotteur, un chariot, une poussette
• Tirer des objets reliés à une ficelle (courte ou garnie de grosses perles pour éviter tout danger) : des objets à tirer, mais aussi une simple boîte à chaussures avec une ficelle ; tirer, pousser (se tenir ?) un petit balai...
• Déplacer des objets lourds (ce qui leur permet de libérer un peu de leur énergie débordante !), comme une bouteille de lessive remplie d’eau (et bien fermée !)
• Transporter des objets dans des sacs, paniers, seaux…

Ils touchent, manipulent, malaxent tous les objets qu’ils rencontrent (ils découvrent les propriétés des objets, les effets de leurs actions... et développent leur intelligence !)
• Pour les plus jeunes : des objets à toucher, porter à la bouche, passer d’une main dans l’autre , de différentes matières : en plus des hochets et autres jouets - en plastique, peluches - que l’on possède peut-être déjà, des tissus (serviettes de table, gants de toilette, foulards), des récipients en plastique ou en métal, des couvercles de bouteilles (de lait) et bocaux (petits pots), des bouteilles en plastique (dur pour qu’elles ne se cassent pas) remplies de quelques légumes secs, pâtes ou riz…
• Dès qu’ils commencent à vider, mettre dedans : boîtes de toutes sortes (en plastique, en carton, - avec des couvercles, pour ouvrir, fermer), qui peuvent être fendus pour y glisser des couvercles à l’intérieur), des emballages de tube de dentifrice, de gâteaux, de céréales, des rouleaux en carton de papier toilette ou de Sopalin, des cuvettes, corbeilles, seaux… avec de nombreux petits objets (pas trop petits) de toutes sortes
• Comme ils aiment lancer, pour limiter les projections intempestives, une grande caisse peut servir de réceptacle dans lequel viser pour y envoyer des objets. Avec de vieux bas ou chaussettes, on peut fabriquer des balles en les nouant après les avoir remplis de papier, de coton ou d’autres bas.
• Pour empiler, emboîter (début de la construction) : des gobelets, pots de yaourts vides, bols, récipients en plastique, métal, bois… + des cubes, des blocs de construction (Duplos,  mégablocs si on en possède) …
• Des voitures, animaux, figurines pour les aligner, mettre en scène
• Des livres (ou magazines à feuilleter), des chansons, des comptines pourront rythmer la journée par des moments plus calmes, dans une activité partagée avec l’adulte.

Pour les enfants entre 2 et 3 ans
Les enfants font beaucoup de jeux d’imitation
• Des tissus, des foulards, des chapeaux, sacs à main, chaussures, des anneaux pouvant faire fonction de bracelets … avec éventuellement l’accès à un miroir pour se regarder !
• Des cuillères en plastique ou en bois
• Des poupées, peluches avec des tissus pour les envelopper ; des paniers, boîtes, cuvettes pour les coucher ; des gants de toilette, bavoirs, brosse à cheveux, couches trop petites, biberon pour les soigner
• Des cartons, à nouveau, pourront servir à construire une route ou un garage pour les voitures, ou devenir une table, un four, un placard pour la dînette, ou une ferme pour les animaux.
• Des jeux de construction avec des personnages (Duplo, Playmobil), des animaux, figurines, si on en possède …
• Des activités en présence d’un adulte : crayons, découpage, coloriage, collage, pâte à modeler ou pâte à sel à fabriquer, enfilage de perles ou de gros boutons, d’anneaux ; puzzles, encastrements, lotos, dominos ...

Les enfants aiment participer aussi aux tâches de la vie quotidienne des adultes
• Enlever le linge du séchoir, le plier, ranger
• Aider à mettre le couvert, débarrasser, nettoyer la table, passer le balai
• Laver les pommes de terre, essorer la salade, découper des fruits ou des légumes avec un couteau à bout rond... et bien sûr, pouvoir faire un gâteau, des petits sablès...
Et à tous les âges, le bain est un bon moment d’activité de transvasement qui peut durer longtemps et est souvent source de détente et d’apaisement.
 
Article rédigé par : Miriam Rasse, Michèle Célarié, Chantal Fleury
Publié le 26 mars 2020
Mis à jour le 31 mars 2020