Jouer à se déguiser : se transformer au gré de son imagination

Créer un espace à déguisement

A la crèche ou chez l’assistante maternelle, on peut facilement mettre en place un « coin » ou plutôt un espace déguisement. Une malle remplie de vieux vêtements et accessoires, un miroir pour se voir. Et le tour est joué !
Istock
deguisement-enfant
Bien délimité, l'espace déguisement doit rester ouvert pour que la transformation ne se fasse pas en dehors des espaces que les enfants connaissent. En matière de rangement, la malle à déguisement est idéale. En revanche, elle doit être légère, facile à ouvrir et à fermer. Si l'espace, le permet on peut y ajouter un petit meuble avec des tiroirs que l'on garde ouverts avec à l'intérieur des objets visibles et invisibles pour faciliter le choix des enfants ou créer la surprise. En ajoutant un miroir dans lequel les petits peuvent se voir en entier « permet à l’enfant un peu sensible de se transformer tout en gardant un œil sur l’évolution de son image », souligne la psychologue-psychanalyste Sophie Marinopoulos.

Dans la malle à déguisements
Vêtements trop grands, chaussettes, chaussures d’adultes, nez rouge, tissus de différentes matières, gants, chapeaux en tout genre, masques, capes, châles, lunettes  ont leur place dans la malle à déguisements. « Des vêtements très englobants et très ouverts offriront à l’enfant un champ des possibles variés. Il va ainsi à son rythme apprivoiser sa transformation avec ses propres choix », précise Sophie Marinopoulos. D’où l’intérêt de ne pas proposer des « déguisements clefs en mains » comme les panoplies de chevalier, de princesse ou de pompier. Bien sûr on peut utiliser certains éléments de ces panoplies… Ce que d’ailleurs spontanément certains enfants font. L’épée de chevalier avec la cape de Batman est grand classique et la baguette magique de fée avec tutu de danseuse aussi. Par ailleurs, n'hésitez pas à customiser les vêtements, une croix rouge sur une chemise blanche pour jouer à l'infirmière par exemple, et de les accompagner d'accessoires, tels qu'un sac à main, un porte-monnaie pour jouer à la marchande, un vieux téléphone ou encore des cahiers et des crayons pour jouer au maître d'école.
A noter : pour éviter les chutes, veillez à ce que les vêtements ne soient pas trop grands. Pour créer la surprise et renouveler le jeu, pensez à remplacer ou ajouter chaque semaine quelques vêtements ou accessoires. Assurez-vous également à ce que le contenu de la malle soit intéressant pour les filles comme pour les garçons.

Tout est permis : les enfants choisissent ce qu’ils veulent
Certains enfants aiment changer d’apparence sexuelle en se déguisant, est-ce inquiétant ? La réponse de Sophie Marinopoulos est claire :  « Pouvoir se transformer demande de savoir qui on est, d’où l’importance de laisser l’enfant se déguiser à sa guise. Un petit garçon qui aime jouer à devenir un personnage féminin ou une petite fille qui recherche un déguisement de héros masculin sont des enfants bien dans leur peau et qui aiment devenir les personnages auxquels ils s’identifient. Laissons-les dans leur enfance explorer à leur guise toutes les identifications qui les attirent ».
Article rédigé par : Catherine Alexandre
Modifié le 20 juin 2017