Les premiers jeux d’adresse : se mesurer à soi-même et aux autres

Avec les jeux d’adresse, tout à la fois l’attention visuelle, l’estimation des distances et la précision des mouvements sont au rendez-vous. Dès que le contrôle de son corps le lui permet, un enfant aime reproduire les mêmes gestes et n’économise pas ses efforts pour tendre vers un résultat aléatoire et provisoire. Les explications de Fabienne Agnès Levine, psychopédadagogue.
Une règle qui s’impose d’elle-même
Jouer à un jeu d’adresse, c’est viser et placer un objet à un endroit précis, soit en le lançant, soit en le faisant rouler, soit en le posant ou avec une autre action. Mais pour commencer, c’est aussi mettre son corps ou une partie en équilibre et respecter une contrainte arbitraire. Sans aucune intervention extérieure, les enfants s’inventent facilement des jeux d’adresse qui sollicitent leur activité physique et mentale : sur les marches d’escalier, en utilisant des obstacles sur le sol, sur un tronc d’arbre, etc. Tous ou presque, ont fait le funambule qui avance sur un trait réel ou imaginaire, les bras tendus, en avançant un pied bien devant l’autre. Une autre contrainte que les enfants s’imposent spontanément et par plaisir est celle d’éviter les lignes des pavés du trottoir, à la fois par jeu et par défi. C’est d’ailleurs cette aptitude qui est travaillée dans la pédagogie Montessori avec une ou deux ellipses tracées au sol, que les enfants explorent d’abord librement et qui donnent lieu ensuite à des exercices d’équilibre, avec une progressivité adaptée à l’âge : en portant un objet dans une seule main, dans chaque main, sur la tête, sans faire tinter une clochette, avancer en rythme, etc.

Ne pas opposer spontanéité et consignes
Les jeux d’adresse et d’équilibre répondent à une propension des enfants à se mesurer aux éléments et à suivre une règle basique, induite par le répertoire d’actions motrices : sauter, enjamber, freiner, accélérer, changer de sens, etc. Installez des cerceaux au sol et vous constaterez deux tendances chez les enfants : ceux qui saisissent le cerceau et se déplacent avec, tout content, surtout avant 2 ans ; ceux qui les enjambent méthodiquement ou qui sautent de l’un à l’autre s’ils sont assez rapprochés, avec attention, chez les plus de 2 ans. Essayez avec des plots ou d’autres éléments de parcours moteur : les plus grands, sans attendre le mode d’emploi, s’appliqueront à suivre une trajectoire visible ou devinée.  C’est à vous de bien observer et de repérer à quel moment une consigne de votre part enrichira le jeu individuel et collectif.  

Quilles et autres cibles à atteindre
Beaucoup de jeux d’adresse conjuguent motricité globale et intelligence. Le principe est toujours à peu près le même : se placer à une petite distance, regarder dans la bonne direction, lancer une balle ou un autre projectile en vue d’atteindre une cible, et éventuellement compter les points pour classer les joueurs. Mais une règle simple à énoncer n’est pas pour autant aisée à suivre. Regardez ce qui se passe quand vous installez un jeu de quilles, un chamboule-tout, un panier au sol ou un mini-basket au mur dans une section de grands en crèche. Les enfants s’attroupent autour de vous et s’emparent des quilles au sol, au fur et à mesure que vous les posez. Ils s’approchent des boîtes bien ajustées pour les faire tomber à la main avant que la partie commence ou vident le panier sans chercher à savoir qui l’a rempli. Seuls quelques-uns vont rester derrière la ligne et attendre votre signal avant de viser et lancer ; aucun ou presque ne demandera qui a gagné. Moralité, soit vous attendez que les enfants aient l’âge de l’école maternelle, soit vous accueillez toutes leurs initiatives avec le sourire.

L’adresse se joue aussi au bout des doigts
Tout comme ils inventent des jeux corporels à base d’équilibre, les jeunes enfants trouvent également de quoi exercer leur dextérité manuelle au travers de petits défis : accrocher, suspendre, enfiler, pincer des petits objets entre eux ou à un support commun. Ils peuvent suivre une règle qui demande habileté et persévérance mais qui reste invisible aux yeux de l’adulte : glisser une petite cuillère dans les mailles d’une grille qui protège le chauffage mural, faire passer des pailles au travers des trous d’un panier à linge, etc. Les occasions de solliciter la motricité fine avec des objets ludiques ne manquent pas mais ce qui distingue un jeu d’adresse d’autres jeux de manipulation est l’existence d’un but à atteindre : les dominos à aligner avant de les faire tomber en cascade, les cubes à empiler selon certains critères, etc. Un bon jeu d’adresse, surtout s’il est de grande taille, est le « Puissance 4 », composé de pions à glisser dans un support vertical. Cependant, oubliez la composante stratégique de la règle de jeu, consistant à aligner 4 pions de même couleur avant son adversaire.

Des jeux d’adresse petit format
Un jeu connu et très ancien est le « Mikado » mais est conseillé aux plus de 5 ans : il faut soulever une à une, sans faire bouger les autres, des baguettes aux couleurs différentes selon leur valeur en points. Pour les plus petits, les jeux d’équilibre plus aisés à manier sont avec un support arrondi qui bascule, sur lequel une pièce supplémentaire doit être déposée avec soin. En général, il faut ajouter un élément sans faire tomber tous les autres mais dans certains jeux, c’est en essayant d’en retirer un qu’il faut veiller à ce que la tour ne s’écroule pas. La présence d’un dé à symboles pour désigner la pièce concernée induit une difficulté qui demande attention visuelle et concentration, en plus du geste de précision. Chaque marque de jouet a créé ses modèles dans un univers différent : bateau, éléphant, écureuil, arbre, cirque, etc. À vous de trouver le thème qui motivera le plus les enfants dont vous vous occupez.

Un tiercé gagnant : jeu d’adresse, de société et de construction
Un des premiers jeux d’adresse et de hasard est une chenille en cordelette sur laquelle chaque joueur enfile une perle, selon la forme et la couleur indiquées par deux dés. Une autre idée astucieuse pour solliciter la patience et l’habileté manuelle des joueurs est la combinaison de planches de carton et d’éléments en volume à superposer, avec une règle de jeu toute simple. Il s’agit, après avoir lancé un dé, d’alterner des personnages, des animaux ou même des fruits avec, à chaque étage, un carton indiquant leur emplacement. L’un après l’autre, les joueurs participent à la construction de l’édifice, à condition de poser leur pièce sans tout faire tomber.

Des jeux d’intérieur ou de plein air, pourvu que l’espace soit délimité
Les jeux d’adresse sont tantôt des jeux plus calmes, tantôt des jeux plus physiques, selon le matériel utilisé et d’autres critères : nombre de joueurs, ambiance, espace. Cerceaux, plots, cibles, quilles, chamboule-tout, mini-basket et d’autres sont les bienvenus en plein air, même s’ils peuvent aussi se faire dans une salle spacieuse, car ils nécessitent des déplacements. Ceux de type « jeu de société », avec des petites pièces et des dés, imposent de s’installer autour d’une table ou sur un tapis, pourquoi pas dans une cour ou sur une terrasse plutôt qu’à l’intérieur. Tous, qu’ils soient basés sur l’habileté manuelle ou qu’ils engagent tout le corps, nécessitent un lieu restreint, en vue de favoriser attention visuelle, concentration et maîtrise des gestes.

Les jeux d’adresse : des jeux de règles, mais pas que !
Même si tous les jeux cités font intégralement partie des jeux de règles (R04 dans le classement ESAR), ils commencent toujours par des expériences sans critères de réussite. Avec les enfants de moins de 3 ou 4 ans, laissez-les interpréter votre demande et observez les interactions qui s’en suivent. Certains exploreront le matériel sans se préoccuper du déroulement de la partie, d’autres s’entraîneront à coordonner leurs mouvements en suivant la règle mais à condition de jouer seul, sans se confronter aux autres. Évitez l’élimination d’un joueur ou le classement entre eux car à cet âge, la réussite d’un jeu tient essentiellement à l’ambiance et au plaisir. Le goût de la règle et l’esprit de compétition viendront bien assez vite, aux dépens de la fantaisie.

Découvrir notre sélection de jeux d'adresse
Article rédigé par : Fabienne Agnès Levine
Publié le 04 mars 2019
Mis à jour le 08 mars 2019