Eveil artistique et culturel : le ministère de la Culture s’engage en faveur des jeunes enfants

Hier, lundi 14 octobre, le ministre de la Culture Franck Riester a présenté les engagements de son ministère en faveur des jeunes enfants et de leurs familles. Ils reposent notamment sur le rapport « Une stratégie nationale pour la Santé Culturelle » que la psychologue-psychanalyste Sophie Marinopoulos lui a remis le 4 juin dernier.

Pour une « politique culturelle des 3 A »
Invitée pour l’occasion, Sophie Marinopoulos a fait un discours dans lequel elle a rappelé l’esprit dans lequel elle a travaillé sur cette mission. L’idée était d’argumenter, à partir de travaux scientifiques, sur la nécessité de nourrir continuellement les enfants. Nourrir au sens d’un éveil artistique et culturel, indispensable aux acquisitions fondamentales des tout-petits. Mais également de partir des observations des artistes et des professionnels de l’enfance qui, a-t-elle souligné, « apportent aussi des données absolument nécessaires » sur le sujet.
Elle a notamment évoqué la partie de son rapport qui concerne sa proposition d’une « politique culturelle des 3 A » : attendre l’enfant, accueillir l’enfant, accompagner l’enfant. Sophie Marinopoulos a également assuré que ces questions seraient poursuivies au sein des travaux du comité d’experts pour la Commission des 1000 premiers jours dont elle fait partie.

Enfin elle a formulé ses vœux pour la suite à donner à ce rapport. A savoir une politique qui soutiennent les artistes et les professionnels de l’enfance à travers : une formation renforcée, des associations culturelles aidées financièrement, des maisons de la culture pensées pour le très jeune public. Elle propose également que soient intégrées aux projets des villes candidates pour être capitales européennes de la culture des conditions sur l’accueil culturel des jeunes enfants et de leurs familles.

L’éveil artistique et culturel, priorité du Gouvernement
Franck Riester a ensuite pris la parole, rappelant que l’émancipation de l’éveil artistique et culturel est l’un des grands engagements du Président Emmanuel Macron. Et qu’il doit aussi être assuré avant l’âge de 3 ans, et même avant la naissance. « L’art et la culture jouent un rôle irremplaçable dans l’éveil au monde et l’épanouissement des enfants », a-t-il affirmé.

Le ministre a choisi d’évoquer quelques pistes d’action qui devraient être poursuivies.
L’éveil artistique et culturel sera l’une des priorités de la future direction en charge de la transmission et de l’émancipation. Elle aura pour mission de piloter et coordonner les projets d’activités adaptées aux enfants leurs familles à travers des contrats et chartes définies avec les partenaires.
La formation des professionnels de la culture et des artistes sera développée. Les Directions Régionales des affaires culturelles (Drac) seront appelées à identifier les porteurs de projets avec qui co-construire des initiatives.

Franck Riester a lui aussi rappelé que ces projets doivent trouvent un prolongement dans le cadre des travaux de la Commission des 1000 premiers jours. « Le bain de culture doit être mieux favorisé et renforcé, a-t-il confirmé. C’est une priorité commune à nos deux ministères. Nous travaillons ensemble à la mise en place d’un plan d’action en ce sens. »
Article rédigé par : Armelle Bérard Bergery
Publié le 15 octobre 2019
Mis à jour le 15 octobre 2019