Financement de la sécurité sociale : la Cnaf défavorable au Projet de loi

Le 4 octobre dernier, le conseil d’administration de la Cnaf a rendu son avis sur le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (Plfss) 2018. Verdict : elle y est défavorable. Une décision qui n’a cependant pas fait l’unanimité parmi les administrateurs de la Cnaf puisque 13 ont voté pour, 17 contre, 1 s’est abstenu et 2 ont pris acte.

En cause, les 500 millions d’euros qui vont être économisés en 2017 sur la branche Famille. La majorité des organisations représentées regrettent cet engagement dans la mesure où il risque de priver un grand nombre de familles du droit à l’allocation de base de la prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE) en alignant les barèmes de la PAJE et du complément familial au plus bas. La Cnaf a tenu à rappeler qu’il était très important pour toutes les familles d’être accompagnées et d’accéder aux prestations familiales.

En revanche elle a salué les mesures qui visent à augmenter de 30% le complément mode de garde pour les familles monoparentales
Article rédigé par : A.B.B.