Crèches parentales

Crèche parentale : les professionnels garants de la qualité de l’accueil

 Les crèches parentales doivent appliquer els mêmes régles que les autres crèches. Leurs locaux doivent répondre à certaines normes de sécurité. Le personnel de la crèche, outre les parents, doit comporter un quota de professionnels de la petite enfance.
Istock
accueil-creche-parentale
Comme pour toute structure d’accueuil collectif, le personnel d’une crèche parentale  doit avoir un minimum de 40% de professionnels de la petite enfance : puéricultrices, éducateurs de jeunes enfants, auxiliaires de puériculture... Le reste du personnel est composé de personnes non diplômées ou titulaires d’un CAP Petite Enfance et des parents qui participent à l'encadrement des enfants. La direction de la crèche parentale (ou responsable technique) est assurée par une puéricultrice ou par un éducateur de jeunes enfants, ayant tous deux au moins 3 années d'expérience professionnelle. A chaque moment de la journée, il doit y avoir au minimum un professionnel de la petite enfance accompagné d’un parent ou d’un autre employé. Selon la loi, il doit y avoir également au moins un adulte pour cinq enfants qui ne marchent pas et un adulte pour huit enfants qui marchent.
A noter : pour l'admission de nouveaux enfants, les crèches parentales ont souvent des contraintes strictes. Au-delà des éventuelles conditions de logement ou de revenus, les parents candidats doivent garantir leur investissement dans la structure, avec en général une demi-journée de présence par semaine dans la crèche.
Bon à savoir : comme pour les crèches collectives, les normes de sécurité et d'hygiène sont soumises à des contrôles réguliers de la PMI.

Les pros garants du bien être des enfants
La répartition du travail, comme l'accueil des enfants, le fonctionnement de la crèche, les tâches administratives, le bricolage, les courses…, se fait en fonction du temps libre des parents de l'association, du nombre d'employés et du projet établi à la base. Les repas peuvent par exemple être élaborés par les parents ou par des professionnels. En revanche, le directeur de la crèche (différent du président de l’association) reste le garant du respect de la philosophie de la crèche, de son bon fonctionnement et du bien-être des enfants.



En savoir plus :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000022318092&dateTexte=&categorieLien=id
http://www.acepp.asso.fr/


 

La crèche parentale en 6 points

1- Crèche gérée par une association de parents.
2- Garde des enfants assurée par du personnel qualifié (directrice, puéricultrice ou éducatrice jeune enfant) et des parents bénévoles à tour de rôle.
3- Projet éducatif élaboré entre parents.
4- Locaux conformes aux règlements de sécurité.
5- Capacité maximale : 20 enfants.
6- Pédiatre rattaché à la structure par vacation.

Modifié le 08 juillet 2016