DEEJE : du nouveau pour les étudiants et les pros en VAE

Avec la réingénierie du Diplôme d’État d’Éducateur de Jeunes Enfants, (DEEJE) des formateurs, des étudiants et des professionnels engagés dans une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) s’étaient inquiétés des éventuelles conséquences sur leur cursus en cas d’échec à l’examen ou de non validation de certains Domaines de Compétences  (DC) de leur livret 2. Le point sur les différentes situations.
Nouveau et ancien diplôme : pas le même niveau
Pour rappel le nouveau diplôme et la nouvelle formation d’EJE introduit plusieurs changements de taille qui font que les anciens diplômés n’auront pas le même niveau de diplôme que les nouveaux diplômés. Une différence de taille qui explique l’imbroglio actuel.
En effet jusqu’en juin 2021 ; date de sortie des premiers diplômes nouvelle formule (entrée en formation en septembre 2018), les EJE, sont titulaires d’un diplôme de niveau III (niveau 5 de la nouvelle classification du répertoire national des certifications professionnels). Les nouveaux diplômés eux seront titulaires d’un diplôme de niveau II (niveau 6 selon la nouvelle classification). Une des conséquences, notamment de l’universitarisation de la formation.

Juin 2021 : une date pivot
La date importante à retenir est donc celle de juin 2021. En tout cas pour les étudiants de première année et ceux actuellement en deuxième année, qui ont commencé leur cursus en septembre 2018 selon les nouveaux référentiels de compétence et de formation. Ceux qui sont actuellement en troisième année ne sont pas impactés par la reforme, ils obtiendront l’été prochain leur diplôme selon les anciennes modalités et …l’ancien niveau. Avec ce que cela peut signifier en termes de perspectives de carrière voire de salaire.
Idem pour les pros en cours de VAE. Ils doivent impérativement finir c’est-à-dire se présenter devant le jury en juin 2021, une fois leur livret 2 terminé.

Échec en troisième année : pas la peine de tout recommencer
Étudiants et formateurs, dans des courriers et pétitions s’étaient inquiétés de la situation de ceux qui rateraient tout ou partie de leur troisième année et ne pourraient obtenir leur diplôme en juin 2020. D’aucuns craignaient (c’est en tout cas ce qui avait filtré) qu’ils doivent alors recommencer tout leur cursus (retour en première année) pour pouvoir obtenir le nouveau diplôme. L'ancien et nouveau ne pouvant être délivrés en même temps.
Il semble que la Direction Générale de la Cohésion Sociale (DGCS) , sensible à ces inquiétudes, après discussions et concertations ait trouvé une solution acceptable.
Ainsi elle nous a précisé que

« La DGCS et la DGESIP travaillent conjointement pour apporter une réponse aux inquiétudes manifestées par les étudiants en travail social préparant les DE EJE, (…) rentrés en formation avant septembre 2018.
En cas d'échec à la session 2020, ces étudiants, finissant leur cursus dans le cadre d'une règlementation mise en extinction du fait de la réingénierie de ces diplômes, craignaient de ne pouvoir être diplômés les années suivantes.
Le dispositif ci-dessous sera mis en œuvre afin de répondre à ces préoccupations :
1. Une session de rattrapage, organisée à l'automne 2020 pour les EJE (…) sera proposée aux étudiants ayant échoué à valider un ou plusieurs domaines de compétences à la session de juin 2020. (…)
2. A l'issue de cette session de rattrapage, pour les étudiants n'ayant pas réussi, des tables de correspondance entre les anciens et les nouveaux diplômes permettront l'acquisition de certains blocs de compétences dans le cadre des diplômes réingéniés. Un positionnement en 3ème année du diplôme sous son nouveau format sera proposé par la commission pédagogique de l'établissement où les étudiants ont été formés. Ces étudiants n'auront donc qu'une autre année à effectuer.
3.  A l'issue de cette année complémentaire de formation, les étudiants auront la possibilité d'acquérir les blocs de compétences manquants afin d'obtenir la délivrance du diplôme, sous son nouveau format. Ainsi n'auront-ils qu'à se présenter aux épreuves correspondant aux blocs de compétences considérés comme non acquis.
L'ensemble de ces points fera l'objet d'une traduction réglementaire début 2020. (Formalisation dans un texte de correspondance principalement) »

En région les services de l’État (DRJSCS), informés de ce nouveau dispositif ont reçu pour consigne de le communiquer aux centres de formation de leur région.

VAE :  une période transitoire avec anciens DC et nouveaux DC pour un ancien diplôme
En ce qui concerne les professionnels engagés dans une VAE, la DGCS a également réfléchi à un dispositif non comme cela est prévu pour la formation initiale, les DC des anciens diplômes obtenus par VAE permettront de valider certains DC des nouveaux diplômes, par le biais d’un tableau de correspondance. Les DC manquants et uniquement ceux-ci pourront être obtenus par un nouveau dossier de VAE ou par examen suite à une période de formation.  
Le diplôme obtenu sera bien sûr l’ancien diplôme (ex niveau III, niveau 5 nouvelle formule).

VAE : mieux vaut attendre pour déposer son dossier et ainsi obtenir le nouveau diplôme
« Pour le moment, seuls les diplômes régis par l’ancienne réglementation peuvent être obtenus par la VAE. Les diplômes ayant grade licence pourront être obtenus par cette voie postérieurement à la 1ère session des examens relatifs à ces deniers, qui auront lieux en juin 2021.» explique la DGCS.
Du coup, il n’est pas forcément intéressant d’entreprendre une VAE en 2020, mieux vaut attendre l’automne 2021* et ainsi pouvoir obtenir le nouveau diplôme.

Néanmoins, comme le regrette Catherine Sachetto, responsable pédagogique formation continue et VAE du centre de formation Horizon, les établissements de formation « sont encore dans le flou. Comment la VAE va -t-elle pouvoir s’organiser au vu de la nouvelle formation initiale et des liens prévus avec l’Université notamment. On attend, nous n’avons encore aucune information.  Et c’est à l’ASP** de nous les communiquer.  Mon inquiétude, c’est d’avoir une année blanche sans aucune VAE. Et puis quand on parle de dates de dépôt parle t’on de date de recevabilité (livret 1) ou de date de validation (livret2.). Ce n’est pas clair ».

Si certains points ont déjà bel et bien été éclaircis et réglés pour ni les étudiants ni les professionnels en cours de VAE ne soient insécurisés par ce changement de diplôme, il reste encore des zones d’ombre. D’où la nécessité de ne pas vous précipiter si vous souhaitez vous engager dans une VAE d’EJE.


*En général, les centres de formations proposent deux rentrées VAE, l’une en novembre, l’autre en janvier.
** Agence de Service et de Paiement


 
Article rédigé par : Catherine Lelièvre
Publié le 19 décembre 2019
Mis à jour le 01 janvier 2020