Paris se lance dans une démarche qualité petite enfance

La Ville de Paris, depuis le printemps 2017, a initié une démarche qualité vers la Petite enfance : QualiParis, un label AFNOR. Dans un premier temps, il va être décerné aux PMI de la capitale puis dès l’année prochaine, il concernera les EAJE (crèches, multi-accueils et halte-garderies) municipaux. Explications avec Sandrine Charnoz, élue, conseillère petite enfance auprès de Patrick Bloche, maire adjoint chargé de l’éducation, de la petite enfance et des familles.
« QualiParis, c’est une démarche continue d’amélioration. A terme, nous souhaitons engager tous les services de la ville quels que soient leurs domaines pour aboutir à un service public parisien. Pour la petite enfance, nous sommes en cours de labellisation pour les PMI et nous débutons le processus pour les Établissements d’accueil du jeune enfant » explique Sandrine Charnoz. Et de préciser « avant, chaque centre de PMI avait son mode de vie et de fonctionnement. Or il devrait y avoir un service de qualité partout. L’idée donc c’est de faire progresser le service que les PMI offrent aux usagers et de l’homogénéiser. »

Une méthode rigoureuse
Pour ce label QualiParis, la Ville a fait appel à l’AFNOR, organisme de certification indépendant. La méthode est rigoureuse et sans appel. Car tout peut être remis en cause chaque année. Dans un premier les services de la Ville et l’AFNOR ont travaillé sur un référentiel qui définit des objectifs à atteindre : ce sont au total 24 engagements qui ont été retenus. Pour des raisons évidentes, il a été décidé de sélectionner des sites pilotes pour un test grandeur nature avant d’étendre le processus à l’ensemble des PMI. Les sites choisis, les territoires 1 et 3 (il y en a 8 au total) correspondent à 6 arrondissements : 5e, 6e, 11e, 12e, 13e et 14e.
Puis l’AFNOR de façon aléatoire a décidé de procéder à leurs évaluations dans une dizaine de centres de ces secteurs pilotes. S’ils passent le cap, ils sont (ainsi que les autres centres de leur secteur) labellisés pour un an. L’année suivante, un autre centre sera tiré au sort pour vérifier que les engagements sont toujours respectés. C’est donc une démarche dynamique, et pas question de se reposer sur ses lauriers ! Ces audits prennent du temps et demandent disponibilité et efforts aux centres inspectés.

Toutes les PMI seront labellisées d’ici mars 2020
D’ores et déjà 5 PMI ont obtenu le label et les 9 derniers centres des sites pilotes vont l’obtenir avant la fin de cette année 2018. D’ici mars 2020, par vagues successives s’étalant, toutes les PMI parisiennes seront en principe labellisées. « Et si une seule était défaillante, toutes perdraient la certification » précise Sandrine Charnoz.
Concrètement qu’est-ce que ça change ? Une amélioration des services proposés aux familles. Et certains ont demandés des travaux ou de nouveaux équipements. Ce qui n’est pas rien en termes de financement. « Par exemple raconte Sandrine Charnoz, nous avons travaillé sur l’accueil téléphonique (temps de réponse notamment) et décidé d’équiper toutes les PMI d’un téléphone sans fil. Ou bien encore nous avons engagé des travaux pour le confort des usagers et la propreté des lieux. D’ici 2020 toutes les PMI auront un accueil spécifique pour les malentendants, et les affiches seront accessibles et faciles à lire pour toutes les familles… » Ce ne sont que des exemples.

Le chantier des EAJE
« Nous lançons une démarche similaire pour les crèches municipales. Nous sommes en train de bâtir un référentiel à la fois avec les parents élus des conseils de parents de nos crèches du 11e et 12 arrondissements. Et environ 140 professionnels représentant tous les métiers de l’accueil collectif. A partir de ces travaux, nous construirons un référentiel avec l’AFNOR qui sera remis aux crèches » expose la conseillère petite enfance. Là encore l’évaluation commence sur des secteurs pilotes concernant une cinquantaine de structures. Plus sage et plus efficace, d’autant qu'il y aura là aussi des travaux à faire pour se mettre en conformité avec les engagements du référentiel.
En Juin 2019 les premiers audits commenceront, avec de premières labellisations à partir de septembre 2019. 
Article rédigé par : Catherine Lelièvre
Publié le 13 décembre 2018
Mis à jour le 11 mars 2019