Gouvernement : à quel ministère sera rattachée la petite enfance ?

Pas de ministère de la famille, pas même un secrétariat d’état à l’enfance. Gouvernement resserré oblige. Qui prendra donc le relais de Laurence Rossignol ? Pour les droits des femmes c’est évidemment Marlène Schiappa ( Maman travaille ), la toute nouvelle secrétaire d’état à l’Egalité homme-femme, un des axes annoncés comme prioriatires dans le quinquennat d’Emmanuel Macron. Pour la Famille et l’Enfance c’est flou et les passations de pouvoir et leurs discours n’ont pas vraiment permis d’éclaircir la situation.  Ces deux secteurs tomberont - ils dans l’escarcelle de la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn, professeur de médecine, ancienne directrice de la Haute Autorité de santé ? Un rattachement assez traditionnel. Ou bien dans celle de Richard Ferrand, le ministre de la Cohésion des territoires, un militant d'En Marche! de la première heure, ce qui pourrait avoir un sens pour un gouvernement qui se veut pragmatique ?  Aprés tout, les schémas départementaux de services aux familles  sont devenus une  point d'appui essentiel pour le développement des modes d'acceuil. Ou bien tout simplement dans celle de Marlène Schiappa. Car finalement la famille et la petite enfance sont une affaire d’hommes et de femmes !
Les spéculations vont bon train. Sans réponse vraiment fiable pour le moment. Tout juste reconnait-on au Ministère que « l’on ne s'attendait pas avoir un ministère de plein droit car c'est assez exceptionnel. »
Sans doute faudra- t-il attendre la publication des décrets d’attribution définissant les périmètres des différents ministères. Cela peut être rapide mais cela peut aussi durer plusieurs semaines. Ce qui sera ensuite intéressant, c’est de voir comment les cabinets ministériels sont constitués et quels conseillers sont nommés pour suivre le secteur de la petite enfance.  Pour initier des mesures - celles du programme du Président de la République - mais aussi consolider ce qui est en cours à savoir le plan d’action pour la petite enfance annoncé à l’automne 2016 et la rénovation des diplômes notamment ? Sauf, bien-sûr, s’ils devaient être remis en cause.

 
Article rédigé par : C.L