Autres initiatives

Le Petit Bus : un RAM/RAP itinérant pour Paris

Trois mois après son inauguration, le RAM/RAP* itinérant le Petit Bus affrété par ABC puériculture avec le soutien de la Mairie de Paris et la Caf de Paris a trouvé son public. Les auxiliaires parentales de la capitale en priorité. Une façon originale d’aller à la rencontre de professionnelles souvent très isolées.
Les débuts ont été un peu chaotiques. Le petit Bus - 12m de long quand même …-  était fin prêt à rouler dans Paris mais c’est Paris qui n’était pas tout à fait prête. La circulation dans la capitale n’est pas si facile et trouver un emplacement de stationnement assez grand, bien situé et sécurisé pour le bus dans chaque arrondissement, obtenir toutes les autorisations nécessaires à la fois de la Ville et de la Préfecture, voilà qui prend du temps.
« Aujourd’hui, le Petit Bus, premier RAM/RAP itinérant de Paris, est présent dans 5 arrondissements précise Bénédicte Paris, l’éducatrice de jeunes enfants (EJE) responsable. Et le succès est là ». Les 17ème, 16ème, 19ème, 12ème et 13ème arrondissements dont donc la chance d’accueil. Donc pour le moment le bus fonctionne sur 5 demi-journées par semaine sur les 8 prévues.

Les auxiliaires parentales en priorité
« La cible prioritaire rappelle Bénédicte Paris, ce sont les auxiliaires parentales même si certaines assistantes maternelles s’inscrivent pour venir »>.A Paris en effet les auxiliaires parentales, que certains appellent encore  « nounous à domicile» sont plus nombreuses que partout en France. Notamment grâce au développement de la garde partagée. Les auxiliaires parentales doivent s’inscrire sur le site  d'ABC Puériculture ( rubrique Petit Bus) **pour l’année et réserver leurs créneaux horaires. Le bus – aménagé » comme un RAM/RAP « en dur » (jeux et jouets, espace change et espace café –échanges pour les adultes) ne peut recevoir plus de 8 enfants –âgés de 2 mois à six ans. Et quand on sait que certaines auxiliaires parentales gardent plusieurs enfants … on comprend que le bus est vite « saturé ». A son bord au moins  une  EJE, parfois 2. Car le Petit Bus est rattaché au « Petit jardin » un RAM/RAP du 15 ème arrondissement, les deux structures employant trois EJE. Les trois professionnelles parlent anglais, ce qui est nécessaire car beaucoup de jeunes femmes étrangères occupent des emplois de gardes d’enfants à domicile.

 Premier objectif : se faire connaître
« Le plus difficile raconte Bénédicte Paris, cela a été de se faire connaitre puisque l’idée c’était d’aller à leur rencontre. On a démarché dans les parcs qu’elles fréquentent assidument, les bibliothèques où elles vont beaucoup en hiver mais aussi via des affichettes dans les commerces de proximité : pharmacies ou boulangeries. Nous souhaitions les toucher directement ou par l’intermédiaire des familles ». La démarche a été efficace, particulièrement dans le 12ème et 16ème arrondissement  où le Petit Bus affiche complet à chaque passage. Car chacun y trouve ce que tout professionnel de la petite enfance souhaite y trouver : des conseils, des échanges et un lieu pour les enfants dont il a la charge. « En fait remarque Bénédicte Paris, nous rencontrions des professionnels qui ont exactement les mêmes problématiques que celles que nous accueillons dans les RAM/RAP « sédentaires ». Elles viennent chercher un endroit sécurisé et contenant, adapté aux petits. Elles viennent chercher une écoute, une possibilité d’échanges autour de leurs pratiques.  Une réflexion autour du jeune enfant (la propreté, le sommeil et la relation aux familles). Elles sont isolées et ont besoin d’échanger à la fois sur leurs expériences et leurs compétences ».

La force de l’itinérance
Certaines contraintes freinent le Petit Bus dans sa marche triomphale ! Tout d’abord sa capacité : il ne peut accueillir que 6 à 8 enfants en même temps et 5 adultes environ …sachant que chaque auxiliaire parentale ne peut venir que tous les 15 jours, alors que toutes aimeraient évidemment venir plus souvent.
« C’est vraiment un énorme succès analyse la responsable du petit Bus. On en pourra pas répondre à toutes les demandes. Mais on travaille en réseaux avec d’autres RAM/RAP associatifs et municipaux et on espère que celles qui ne peuvent venir au Petit Bus iront dans les structures sédentaires ».
Conclusion :  ce que Noëlle Buton directrice d’ABC Puériculture à l’origine de ce concept supputait est avéré : l’itinérance est un vrai plus.  « Et nous fait gagner en possibilité et facilité d’accès » confirme Bénédicte Paris.



*Réseaux d’assistantes maternelles/réseaux d’auxiliaires parentales



 

En pratique :

Un système d’inscription
L'équipe reçoit les assistantes maternelles et auxiliaires parentales sur inscription uniquement pour des séances d'accueils/ jeux avec les enfants qu'elles accompagnent.  Les Inscriptions se font en ligne sur le site ABC Puériculture ** ou directement au  RAM/RAP Le Petit Jardin, ont le Petit Bus est une antenne. (9 rue Aristide Maillol 75015 Paris. Tel 01 44 22 84 10).

Les lieux où l’on peut trouver Le Petit Bus
• Lundi matin dans le 16e (Jardins du Ranelagh)
• Lundisaprès- midi dans le 17e (Parc Martin Luther King)
• Mercredi matin parvis de la Mairie du 19ème
• Jeudi matin :  Boulevard  Diderot 12ème
• Jeudi après-midi :  Square René Le Gall 13ème
Trois autres lieux sont en train dêtre déterminés

Article rédigé par : Catherine Lelièvre
Modifié le 23 janvier 2017