Enfance et Musique

1.9.3. SOLEIL ! : Elargir le champ d’intervention culturelle

Présente dès la création de l’association, la formation se développe étroitement avec les partenaires du territoire. Pour enrichir le dialogue entre les professionnels de l’enfance et les artistes, 1.9.3. Soleil ! élargit sa fonction de pôle ressource. 
Les artistes, les professionnels de l’enfance et les familles sont désormais familiers du festival 1.9.3. Soleil ! qui déploie ses propositions dans les lieux d’accueil, les parcs et les théâtres de Seine-Saint-Denis depuis 2008. Au-delà de son grand rendez-vous annuel de mai, l’association a évolué vers « un Pôle ressource spectacle vivant très jeune public en Seine-Saint-Denis et au-delà…» dont l’objectif est de « développer l’information, l’accompagnement, la sensibilisation et la diffusion du spectacle vivant pour les tout-petits en direction des professionnels de la petite enfance, de la culture et des familles ».
Avec une quinzaine de villes partenaires, cinq parcs départementaux ainsi que le parc forestier de la Poudrerie, 1.9.3. Soleil ! met en avant une création artistique contemporaine exigeante sur le territoire. La formation fait désormais partie des actions déployées pour enrichir des liens pérennes avec le territoire et les artistes et élargir son champ d’action en Île-de-France.

Elargir le champ culturel
« Sensibiliser les professionnels de l’enfance à l’accompagnement du tout-petit au spectacle était, dès l’origine, une volonté commune de l’association et des services culturels et petite enfance du département » précise Héloïse Pascal, nouvelle directrice de 1.9.3. Soleil !
« Cette expérience, d’abord pratique, a connu une redéfinition de ses contenus et de ses objectifs afin d’élargir le champ culturel des professionnels de l’enfance et de leur donner des clés de lecture vis-à-vis du spectacle vivant ».
Aux questions du choix d’un spectacle, de la relation avec les artistes, de l’accueil et de la gestion des groupes, différents axes théoriques et pratiques abordés dans la formation apportent un nouveau positionnement et des outils aux professionnels de la petite enfance pour répondre aux attentes et aux besoins exprimés.

Les apports théoriques reposent sur une approche historique de l’évolution du spectacle jeune public et de la pédagogie. Afin d’aller au-delà du « j’aime, j’aime pas », un éclairage esthétique fournit une grille de lecture du spectacle. « Savoir accompagner l’émotion du tout-petit, s’interroger sur l’intégration d’une pratique culturelle au projet d’établissement » sont des sujets dont Héloïse Pascal souligne l’importance.

Des moments de pratique et de mise en situation complètent le regard général : comment gérer les étapes d’accompagnement (avant, pendant et après le spectacle) ? Une forme est-elle adaptable en crèche ? « Il nous paraît important de mettre en place des "outils réflexe", une sorte de vadémécum de gestion afin que les professionnels de l’enfance se sentent plus à l’aise face aux propositions culturelles » précise Héloïse Pascal. « Prendre l’habitude de découvrir une compagnie par le biais d’internet, gérer les réservations, devenir l’interlocuteur des artistes, être à l’aise pour présenter un spectacle… sont autant de compétences qui se construisent ».
Une pratique artistique centrée sur le corps et le mouvement complète le parcours de formation, proposé depuis cinq ans, dont l’amplitude est de six journées, réparties sur trois ou quatre mois. Les stagiaires ont également la possibilité d’assister à plusieurs spectacles durant la session.

Nouveaux projets
La formation se développe avec les villes partenaires du festival. En 2019, le département prévoit d’inscrire quinze de ses agents ; les villes de Pantin, Montreuil (93) et Lésigny (77) ouvrent la formation à une douzaine de professionnels dans leur collectivité. En 2020, de nouvelles communes rejoindront ce dispositif qui a pour ambition de « décrypter les enjeux généraux du spectacle vivant et de développer les critères d’évaluation d’un spectacle de qualité ». Une réflexion est engagée avec Vincent Vergone1, artiste sculpteur, afin de développer l’aspect environnemental des projets. Des propositions de connaissances spécifiques à la petite enfance seront elles aussi mises en œuvre.

Un nouveau site internet est prévu pour la rentrée 2019, assurant une meilleure visibilité à l’attention des professionnels et des familles ; cette refonte de l’identité visuelle rejoint la volonté de développer un outil à vocation régionale et nationale, fortement soutenu par le département de Seine-Saint-Denis. Évolution importante : l’association sera prochainement accueillie dans de nouveaux locaux à Romainville (93).
L’attention portée aux contextes territoriaux et aux demandes des professionnels fait aussi partie d’une politique résolument constructive.


Cet article est extrait de Territoires d’Eveil spécial Ile de France N° 14.
Article rédigé par : Hélène Koempgen
Publié le 26 mai 2019
Mis à jour le 26 mai 2019