A Saint-Denis, l’art s’invite dans les crèches

Depuis quelques années déjà un partenariat unit l’école d’arts plastiques Gustave Courbet de la ville de Saint-Denis, en région parisienne, et les douze crèches municipales. Un partenariat qui a évolué puisque les professionnels de la petite enfance sont dorénavant formés à l’école d’arts plastiques par l’équipe pédagogique. Retour sur cette initiative artistique qui rencontre un grand succès.
Des pédagogues en arts plastiques intervenant dans les crèches municipales
« Dans nos 12 crèches municipales, depuis longtemps des pédagogues de l’école d’arts plastiques interviennent dans les crèches. Elles proposent des ateliers aux enfants accueillis. Mais l’école d’arts plastiques et la direction de la Petite Enfance de la ville de Saint-Denis ont souhaité faire évoluer ce dispositif, pour que les professionnels de crèches soient plus impliqués », explique Hélène Penon-Planel, Directrice de la Petite Enfance de Saint-Denis. L’idée : que les professionnels de la Petite Enfance puissent animer eux-mêmes des ateliers, grâce à une formation réalisée au sein de l’école d’arts plastiques et en s’appuyant sur un « ID-Book », un livre d’activités avec des collages de la peinture…, élaboré par des artistes et pédagogues de l’école.

Un nouveau dispositif en trois temps
Depuis 2020, l’expérience a ainsi évolué. Dans un premier temps, les professionnels de crèche partent quelques heures en formation à l’école municipale d’arts plastiques. « Tous les agents des crèches bénéficient de cette formation à tour de rôle », indique Derinyer Özlem, responsable de la Maison de la Petite Enfance Les Poulbots, qui participe au dispositif. Et précise : « A chaque nouvel ID-Book, une nouvelle session de formation est proposée ». A noter : ce sont les pédagogues de l’école d’arts plastiques, auteures des ID-Books qui préparent les formations et les dispensent. Lancé en 2020, le premier ID-Book avait pour thème « Vroum », le 2e « Bizarre » et le 3e « Nature ». « Lors des formations de 2h30 environ, 12 agents petite enfance sont présents mais nous sommes séparés en deux groupes de 6, chaque groupe ayant une pédagogue. Pour moi, c’était Doris », témoigne Sonia Ait Akli, professionnelle Petite Enfance aux Poulbots. Et poursuit : « Doris commence par nous parler du projet, du thème et nous raconte une histoire qu’elle a créée en rapport avec le thème ». Ensuite, place à la pratique, les pros sont invités à laisser libre cours à leur imagination et à réaliser une œuvre sur le sujet. A la fin, l’ID-Book leur ai remis ainsi qu’une mallette contenant le matériel nécessaire pour les ateliers mis en place dans les structures. Dans un deuxième temps, la pédagogue se rend dans la crèche pour un atelier arts plastiques. « Elle fait deux séances avec les enfants. Elle commence par raconter une histoire, elle présente le matériel et ensuite les tout-petits se lancent dans la création d’une œuvre collective en lien avec l’histoire. De notre côté, nous observons beaucoup mais participons aussi », souligne Sonia Ait Akli. Enfin, troisième temps, c’est aux pros de la Petite Enfance d’être aux manettes. Et aux Poulbots, c’est environ une fois tous les 3 mois. « On essaie de proposer des ateliers d’arts plastiques en fonction des thèmes que l’on aborde. Par exemple, nous avons associé « Vroum » aux émotions. Ce n’était plus une petite voiture qui traversait des paysages, mais une petite voiture qui changeait de couleur en fonction des émotions », expose Sonia Ait Akli.

Une initiative artistique concluante
« Nos personnels de crèche pouvaient être réticents au départ, certaines y ont vu une proposition un peu à la baisse et ne se sentaient pas en confiance pour animer de tels ateliers. Et au final, le bilan est très positif. La formation donne confiance, cela renforce la pratique artistique et la transmission entre collègues », explique la Directrice de la Petite Enfance de la Ville de Saint-Denis. Ce que confirme Derinyer Özlem : « Les professionnelles s’inscrivent avec plaisir, elles veulent toutes participer. Et ajoute : « C’est intéressant d’avoir le regard extérieur de la pédagogue. » Un enthousiasme partagé par Sonia Ait Akli : « On aimait bien quand les artistes et pédagogues de l’école d’arts plastiques dirigeaient les ateliers dans la crèche, et quand Doris vient, c’est une vraie bouffée d’oxygène, mais la formation, c’est bien aussi. Par exemple, une collègue n’appréciait pas de manipuler la peinture et finalement, maintenant, elle en fait avec les tout-petits. » Et les enfants d’ailleurs dans tout ça ? La liberté est de mise pendant toute la phase créative, rien n’est imposé ! Les enfants sont heureux et intéressés, selon la professionnelle de crèche. De même que les parents ravis de voir comment les enfants créent à plusieurs. Et cerise sur le gâteau, une exposition couronne le travail de chacun.
 
Article rédigé par : Caroline Feufeu
Publié le 10 février 2022
Mis à jour le 19 avril 2022