Les Chrysalides, la première crèche inclusive de l’association des Papillons Blancs

Ouvrir une structure dédiée à l’accueil de la petite enfance, c’est une première pour Les Papillons Blancs ! L’association engagée pour l’épanouissement, l’insertion et l’autonomie des adultes et enfants en situation de handicap ouvrira une micro-crèche inclusive, en Savoie, en septembre 2022. 
La micro-crèche Les Chrysalides, était un doux rêve, porté depuis plusieurs années par Les PApillons Blancs, qui se concrétise enfin : la micro-crèche à vocation inclusive ouvrira ses portes à la rentrée prochaine à Grésy-sur-Aix (73) et viendra compléter l’offre d’accueil de l’Association de Parents d’Enfants Inadaptés (APEI) - les Papillons blancs d’Aix-les-Bains. L’association a été créée en 1960 par des familles regroupées pour mieux accompagner leurs enfants en situation de handicap. Ces bénévoles sont engagés dans la vie citoyenne pour représenter les personnes en situation de handicap et gérer des établissements et services d’accompagnement, mis en œuvre par les professionnels compétents. Depuis sa création, l’association s’est professionnalisée, a créé de nombreuses structures et s’est élargie au secteur adulte au fur et à mesure que les enfants accueillis grandissaient. A ce jour, elle gère déjà 13 structures et services pour accueillir environ 400 personnes avec 355 salariés : Institut Médico Educatif (IME), foyers de vie, foyers d’accueil médicalisés, services d’accueil et d’activités de jour, entreprises adaptées, SESSAD, ESAT etc… 

L’accueil inclusif, un besoin à combler 
C’est en travaillant avec le CAMSP voisin que l’association a pris conscience qu’il y avait un véritable besoin d’accueil pour les enfants de 3 mois à 6 ans, âge auquel les enfants peuvent être accueillis à l’IME. « Nous avons fait une étude de faisabilité, reçu une cinquantaine de demandes d’inscription, explique Sophie Combaz, responsable opérationnel et développement des activités, en charge de ce projet. Il y avait un véritable besoin de territoire et la nécessité de répondre à une demande qui n’était pas accessible jusque-là, pour les enfants en situation de handicap, ou pour les parents qui sont en train d’étudier s’il va falloir mettre en place un accueil spécifique ou une attention particulière pour pouvoir accueillir leur enfant. Et la plupart du temps ce n’est pas possible dans les crèches - qu’elles soient micro-crèches, multi-accueils, associatives ou municipales - et les parents se retrouvent sans solution. La volonté était d’apporter cette solution avec une micro-crèche réellement inclusive. » Une première marche gravie, pour que dès le plus jeune âge, les enfants puissent être inclus dans la société « classique » pour ensuite faciliter leur inclusion à l’école, ou bien en IME si nécessaire… « Et plus les enfants sont inclus tôt, mieux c’est pour eux ! » remarque Sophie Combaz. Mais si les crèches s’ouvrent peu à l’accueil des enfants à particularités, c’est bien souvent par méconnaissance de tout ce que peuvent apporter les personnes différentes, par manque de moyens et de locaux adaptés. « Mais la première chose à avoir, c’est l’envie de le faire ! » souligne Sophie Combaz.  

Un modèle qui se veut duplicable 
La micro-crèche Les Chrysalides - pour poursuivre sur la métaphore du papillon - sera ouverte à tous, valides ou à particularités, et accueillera donc 12 enfants dont déjà 4 en situation de handicap, pour un accueil collectif régulier ou occasionnel. Et la possibilité d’une 13e place en accueil d’urgence. Si l’équipe s’est posé la question du regard des autres parents sur le handicap et la différence, tous estiment que les mentalités ont bien évolué ces dernières années. « Il n’y a plus de peur, les parents ont compris la richesse que cela pouvait apporter à leurs enfants de côtoyer des enfants différents », souligne Sophie Combaz. Les Chrysalides espèrent pouvoir accueillir tous les profils d’enfants qui se présenteront, quels que soient leurs handicaps. « On s’adapte aux personnes accueillies, c’est notre finalité. S’il y a des choses à mettre en place nous le ferons », rappelle Pierre Rochas, Président de l’association. 

Les Papillons Blancs n’ont pas choisi le statut de micro-crèche par hasard : il fallait que le projet puisse s’autofinancer, soit autonome et que le modèle puisse être duplicable. « La micro-crèche est une activité économique qui fonctionne, car l’investissement de départ va être financé par l’activité de la structure, explique Sophie.  Il y a un investissement de départ sur les fonds propres de l’association, un prêt contracté, complété par les subventions de la CAF et du département. Le tout pour une budget de près de 750 000 €. » 

Un personnel recruté sans mal
Aux Chrysalides, de nombreux critères et exigences ont été volontairement revus à la hausse : les mètres carrés, le personnel, la formation… Si pour une micro-crèche habituelle on préconise 3,5 ETP, pour Les Chrysalides ce sera un peu plus de 4 ETP. L’équipe a été recrutée sans mal, puisque toutes les candidatures ont été spontanées. Une aubaine vu la crise du recrutement qui paralyse la petite enfance… « Nous n’avons pas eu besoin de mettre d’annonce, s’étonne Sophie Combaz. Nous avons reçu des profils vraiment intéressants, de professionnels d’expérience, très qualitatifs, motivés par le projet et les moyens investis pour accueillir les enfants dans les meilleures conditions. » Le poste de direction sera donc confié à une infirmière ayant 8 ans d’expérience à la tête d’un multi-accueil inclusif, une dynamique qu’elle avait elle-même mise en place. Elle aura un poste à temps plein réparti à mi-temps entre la gestion administrative et le terrain auprès les équipes, pour former, accompagner, manager l’équipe et passer du temps avec les enfants. L’équipe comportera également deux auxiliaires de puériculture et deux CAP Accompagnant Éducatif Petite Enfance. « Nous allons mettre en place des échanges avec nos professionnels éducateurs spécialisés petite-enfance pour échanger avec l’équipe de la crèche mais aussi avec le CAMSP de Chambéry, par une convention qui nous permettra de profiter de leurs outils techniques et matériels pour accueillir les enfants de la meilleur façon : sièges corsets, trottinette etc. qu’ils mettraient à notre disposition. » 

Un emplacement idéal 
Les travaux, commencés en fin d’année dernière touchent à leur fin. Les Papillons blancs ont fait appel à un constructeur expérimenté, les chalets Fabre, qui a déjà près de soixante constructions de crèches ou micro-crèches à son actif. Sur le terrain de 800m2 en pleine campagne mais tout proche de la ville, qui appartenait déjà à l’association, a été construit un bâtiment d’ossature bois, sur une surface de 200m2 au sol, là où la plupart des micro-crèches se contentent de 120m2. Un espace plus vaste pour accueillir les enfants dans de meilleures conditions, leur permettre d’avoir des coins plus tranquilles et confortables. L’emplacement jouxte l’un des foyers d’accueil médicalisé et foyer de vie de l’APEI. Les structures pourront donc communiquer par un portillon, laissant l’opportunité de construire de nombreux projets intergénérationnels par des rencontres et le jardin partagé. 

Des liens entre les différentes structures 
Tout reste à construire ! Ce sera à l’équipe de mettre en place les actions et les liens qui donneront toute sa richesse au projet. On sait d’ores et déjà que tout-petits pourront profiter de la salle Soezelen du foyer sur certaines plages horaires. Sophie Combaz rappelle également que les métiers de la petite enfance sont souvent accessibles à des adultes en situation de handicap. Les Chrysalides envisagent donc d’accueillir des jeunes en stage découverte, et de prendre dès 2023 ou 2024 un apprenti dont ils accompagneraient le parcours vers une formation de CAP AEPE ou d’auxiliaire petite-enfance. « Ce serait un personnel formé et sensibilisé à l’accueil des enfants en situation de handicap, précise Sophie Combaz, un personnel qui pourrait intéresser les structure environnantes qui peinent à recruter, et pourrait semer cette petite graine de l’inclusion dans les lieux d’accueil qui nous entourent ! » 

Pour suivre l'aventure des Chrysalides : www.microcreche-leschrysalides.fr

Découvrir le plan de la crèche, à télécharger ci-dessous 
 
Article rédigé par : Laurence Yème
Publié le 08 juin 2022
Mis à jour le 08 juin 2022