Parentalité

Une plate-forme de garde d’enfants, sociale et solidaire

De ses galères personnelles, Maryse Degboé  a su tirer les leçons. Elle vient de créer une plateforme web et une application de garde d’enfants destinée à aider les parents à trouver un mode d’accueil adapté à leurs besoins Et à permettre aux professionnels de la petite enfance, aux baby-sitters  ou aux bénévoles de rencontrer des familles et de mieux gérer (en les optimisant) leurs disponibilités. C’est astucieux et utile.
gardeenfantspourtous
Maryse Degboe est une jeune maman solo de 33 ans (deux enfants de 10 ans et 3 ans), ingénieur-consultante en informatique. Son boulot l’envoie souvent en mission pour deux ou trois jours. Elle découvre alors les galéres de garde d’enfants occasionnelles et atypiques. Comment concilier ses impératifs professionnels avec ses enfants ? Comment faire dans une ville où l’on ne connaît personne (parce qu’on vient d’y être mutée) ?  Pas d’amis dispos, de famille, de réseaux …Comment trouver au pied levé la baby-sitter de confiance ? Ou l’assistante maternelle qui accepte les horaires élastiques que lui imposent son job.
De son expérience, de ses galères, Maryse a tiré une leçon : il faut créer quelque chose pour aider les parents à trouver le bon mode de garde au bon moment. Elle en est sûre : les nouvelles technologies constituent une aide formidable.  « A l’heure où l’économie de partage, l’entraide et la solidarité intergénérationnelle reprennent un peu de place dans nos modes de vie, à l’ heure où le numérique offre de nouvelles possibilités, il fallait agir rapprocher l’ offre et la demande de garde d’enfants explique-t-elle.  Et cela passe par l’anticipation des besoins et l’optimisation des ressources, grâce au numérique ».
 Et de cette période difficile, elle a aussi tiré le nom de la société qu’elle vient de créer avec un copain de fac, Olivier Jubin : SYNE (Smile You Are Not alonE c’est à dire souriez vous n’êtes pas seul… ).

En temps réel et au plus prés des besoins
C’est via cette start up, qu’elle et son associé, papa de trois enfants, vont lancer en septembre : gardedenfantspourtous.fr, une plateforme web et une application qui gèrent en temps réel les demandes et offres de garde d’enfants régulière, d’urgence ou occasionnelle.
C’est un site de mise en relation de parents avec des baby-sitters, des  retraités bénévoles ou non, des auxiliaires parentales, des assistantes maternelles agréées voire d’autres professionnels ou structures comme les micro-crèches.  Ce qui permet aux parents de résoudre en temps réel leurs difficultés et aux pros d’optimiser leur planning ! Gagnant-gagnant. « Les accueils réguliers concernent les assistantes maternelles  et les auxiliaires parentales, voire les baby-sitters ou bénévoles. En revanche, les structures collectives comme les micro- crèches par exemple, privées ou associatives sont plus concernées par les accueils ponctuels et les  dépannages d’urgence »  précise Maryse Degboè qui n’entend pas se substituer au système d’attribution de places en crèches mis en place par les mairies.

Gratuité pour les parents, abonnement payant pour les pros
Cela fait un an que Maryse Degboé est sur le coup. Démarches, concours, elle a répondu à tous les appels à projets pour avoir quelques subsides. Lauréate régionale (Alsace)  et nationale du concours Talents des Cités 2015, elle a pu obtenir un prêt bancaire et recevoir le soutien de sponsors comme Orange, la Caisse d’Epargne ou la Chambre de commerce de Strasbourg où elle vit. Elle bénéficie aussi du parrainage du Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.  
Le site se lance en septembre mais les pré-inscriptions * en ligne sont déjà ouvertes. Il y en a 500 à ce jour.  Gratuité pour les parents. Système d’abonnement  mensuel, trimestriel ou annuel pour les pros qui devront s’acquitter d’environ 8 € par mois s’ils veulent être référencés sur le site et avoir à disposition un agenda digital pour gérer leurs dispos plus facilement. Et surtout pour éviter toute déception du côté des parents : une assistante maternelle annoncée libre le sera forcément ce qui n’est pas le cas de bon nombre de sites d’annonces.
Bien qu’il informaticienne, la jeune femme a fait appel à une agence, mais si « ca marche  dit-elle, j’aimerais quitter mon emploi actuel de consultante, embaucher et me consacrer à 100% de mon temps à de cette plateforme web. » Car mener sa vie de maman, de salariée et de créatrice d’entreprise en même temps n’est pas une sinécure même si … Smile  You are Not alonE !

*  Pré inscriptions : http://syne-garde-enfants.fr/preinscriptions/
 
Article rédigé par : Catherine Lelièvre
Modifié le 18 septembre 2016