Psycho-pédagogie

Bal'Mam : une MAM d’inspiration Montessori

C’est une Maison d’Assistants Maternels un peu particulière. De l’espace, une pédagogie Montessori, et quatre professionnels aguerris qui ont véritablement fait le choix de devenir assistants maternels et d’exercer ensemble en MAM. Bal'Mam, c’est son nom, est située à Balma aux environs de Toulouse. Visite guidée en compagnie d’un de ses créateurs Michel Guillarme.
Cette MAM, c’est l’idée de Michel Guillarme. Ce directeur de lycée professionnel de 56 ans marié à une assistante maternelle avait, dit-il, « envie en fin de carrière de donner un sens à ma vie professionnelle ». « Quand je rentrais à la maison, je voyais tous ces livres sur Maria Montessori, Emmi Pikler. Cela m’intéressait et je trouvais que tout ce qui concernait les potentialités des petits de moins de 5 ans était passionnant ».  Il avait aimé ses années d’enseignement mais s’ennuyait dans son travail administratif de direction. Le projet mûrit dans sa tête. Il deviendra assistant maternel comme son épouse, mais il le sait, il n’a pas envie de travailler chez lui, chez eux . C’est sûr, il se lancera dans la création d’une MAM. Assez vite il réussit à convaincre son épouse Marie-Hélène de le suivre dans cette aventure. En 2016 il démissionne, obtient son agrément pour deux enfants. « J’avais pris des contrats en périscolaire car je voulais garder du temps pour peaufiner notre projet de MAM » explique-t-il.

Quatre assmat très complémentaires
En passant des petites annonces au RAM de leur ville, Balma, Michel et son épouse Marie-Hélène rencontrent Virginie et Alejandra. Ils sentent qu’ils font faire une bonne équipe. La première est infirmière puéricultrice et a dirigé pendant plusieurs années des crèches collectives et familiales. La seconde est une institutrice espagnole qui n’a pu valider son diplôme en France et s’est donc reconvertie en assistante maternelle. A eux quatre ils cumulent 12 agréments. Leur projet d’accueil s’articule autour de la bienveillance avec une forte inspiration Montessori. Ils sont tous d’accord. Mais chacun a sa spécialité. Michel fait les courses et la cuisine, son épouse, une ancienne des Beaux-Arts est la pro de la déco et sait comme personne fabriquer les jeux et jouets Montessori notamment. Alejandra anime des ateliers bilingues français-espagnol de comptines et de chansons. Virginie, elle c’est la spécialiste de la sécurité, de l’hygiène et de la santé. Elle rassure tout le monde. Une équipe soudée et complémentaire qui s’est constituée dès le début en association.  

Une vaste maison de 180m2 aménagée « Montessori »
Michel finit par trouver le lieu idéal pour cette MAM dont ils rêvent. Une grande maison de 180m2 avec un joli jardin où ils ont pu planter plantes aromatiques et tomates cerises (les petits adorent le jardinage !). De grandes pièces dont il voit comment il pourrait tirer parti pour mener à bien leur projet. « j’ai appelé les autre en disant j’ai trouvé. On a signé le bail en 8 jours ». La MAM a ouvert le 2 mai 2017. Les travaux ? « On a tout fait nous-mêmes. On a aménagé de grands espaces qui permettent aux enfants de choisir leurs activités. On a tous les jeux et jouets liés à la pédagogie Montessori : balles, emboitements, encastrements etc. On est trois à être formés à la pédagogie Montessori » explique-t-il. « La PMI a eu un peu de mal avec les étagères de jeux Montessori, mais finalement on a obtenu notre autorisation d'ouverture » conclut-il.

Les enfants … et les parents d’abord !  
Six mois après son ouverture la MAM va bien. Elle accueille actuellement 12 enfants de 7 mois à 3 ans. De 8h à 18h30. Un petit bébé de 4 mois et demi va bientôt arriver. L’épanouissement des enfants une priorité et l’esprit Montessori très présent. Par ailleurs, tous les repas sont faits maison avec des produits frais locaux.
A Balma, la MAM de Marie Hélène, Virginie, Alejandra et Michel a du succès. Déjà pour l’année prochaine les demandes affluent. Il faut dire qu’elle respire la bienveillance et le professionnalisme. Et pas seulement envers les enfants. Envers les parents aussi. Ce mois-ci les pros de la MAM inaugurent des ateliers organisés avec et pour les parents autour de la communication gestuelle associée à la parole et de la pédagogie Montessori. Et mettent à leur disposition une bibliothèque spécialisée où se côtoient Catherine Gueguen, Isabelle Filliozat ou encore Céline Alvarez. Et Maria Montessori bien sûr .

Un bel équilibre
Et pour les quatre protagonistes, aussi c’est une affaire qui roule. : « On s’entend bien, on est sur la même longueur d’ondes et on se respecte » remarque Michel Guillarme. Travailler en couple et avec d’autres… Pas trop compliqué ? « On prend nos marques mais on a mis en place des procédures, les mêmes pour tous… que l’on soit seul ou en couple. Et ça marche très bien.» Et d’ajouter : « Pour notre vie de famille c’est mieux aussi. Nous allons travailler ailleurs et quand on rentre chez nous. C’est fini ».
Article rédigé par : Catherine Lelièvre
Modifié le 13 novembre 2017