Insertion professionnelle et petite enfance : instauration d’un protocole

Brigitte Klinkert, ministre déléguée à l’insertion, et Adrien Taquet, secrétaire d’Etat chargé de l’Enfance et de la Famille, ont signé hier soir le protocole "Insertion dans l’emploi/Petite enfance". Il a un double objectif : soutenir l’insertion professionnelle en proposant des solutions d’accueil des enfants et valoriser les métiers de la petite enfance auprès des personnes en recherche d'emploi et celles en insertion professionnelle.

L’accueil du jeune enfant : un des freins au retour à l’emploi 
L’insertion professionnelle et l’accueil du jeune enfant sont deux sujets intimement liés. En effet, comment trouver du travail lorsque l’on n’a pas de solution d’accueil pour ses enfants ? En France, plus de 160 000 personnes seraient dans ce cas. Et pour les familles monoparentales, c’est encore plus compliqué. C’est pourquoi Brigitte Klinkert et Adrien Taquet ont décidé d’instaurer un protocole qui a pour ambition de lever ce frein au retour à l’emploi. Plusieurs pistes concrètes vont être suivies comme 
le fait d’étendre les aides financières, « notamment celles du service public de l’emploi pour mieux s’adapter aux besoins (mode d’accueil, âge de l’enfant, horaires, familles monoparentales) et couvrir davantage le reste à charge des familles quel que soit le mode d’accueil », d’accompagner au déploiement des modes d’accueil à vocation d’insertion professionnelle (Avip), d’aider au développement « d’initiatives exemplaires et innovantes, comme le développement de solutions d’accueil dites éphémères, le cas échéant en horaires atypique » ou encore d’informer sur les aides et les solutions d’accueil existantes.

Promouvoir les métiers de la petite enfance
On le sait, le secteur de la petite enfance connaît une crise du recrutement importante, qui concerne aussi l'accueil individuel que l'accueil collectif. Un des grands chantiers auquel le comité de filière, installé il y a quelques mois par Adrien Taquet, doit s’atteler. En lien avec le comité de filière, qui participera à son exécution, le protocole a également pour objectif de les faire connaître, de les promouvoir, auprès des personnes en recherche d’emploi et principalement auprès de celles en parcours d'insertion vers l'emploi. Concrètement, il s’agira : 
  • « Avec l’aide du Service Public de l’Insertion et de l’Emploi (SPIE), d’informer les personnes en recherche d’emploi, dont notamment celles qui en sont éloignées depuis longtemps, des offres de formation et d’emploi liées à la petite enfance (60 000 offres par an environ); 
  • De les orienter vers les formations diplômantes des métiers de la petite enfance et de prévoir un parcours de Validation des Acquis d'Expérience (VAE) ;
  • D’accompagner les Opérateurs de Compétences (OPCOs) qui en feraient la demande dans la construction de projets de préparation opérationnelle à l’emploi collective dans le secteur de la petite enfance ;
  • D’inciter les structures de l’Insertion par l’Activité Économique (IAE) et les groupements d'employeurs pour l'insertion et la qualification (GEIQ) à se positionner sur les métiers de la petite enfance et à orienter les personnes en parcours d’insertion vers ces métiers. »

Télécharger ci-dessous le protocole
Article rédigé par : CF
Publié le 18 mars 2022
Mis à jour le 20 juin 2022