Journée d’action de Pas de bébés à la consigne le 3 décembre

« Le 3 décembre même masqués, élevons la voix pour la qualité des modes d’accueil ». Sous ce teaser posté sur son site depuis quelques jours, le collectif Pas de bébés à la consigne, entendait mobiliser les professionnels de l’accueil du jeune enfant « à se manifester (et non à manifester étant donné les circonstances) pour défendre leur point de vue et revendications sur la future réforme des modes d’accueil.

Pour Pas de bébés à la Consigne, il s’agit de mettre la pression sur le Secrétaire d’État à l’Enfance et aux familles, Adrien Taquet, lui   qui doit prononcer les derniers arbitrages avant publication de l’ordonnance et du décret que le vote de l’article 36 de la loi ASAP rend désormais possible.

Opposition à la nouvelle réforme
Dans un tract, le Collectif rappelle les points sur lesquels il veut mettre l’accent en espérant être entendu : le taux d’encadrement, le pourcentage de personnels diplômés et le nombre de m2 par enfant, l’uniformisation du reste à charge pour les familles quel que soit le mode d’accueil choisi, un salaire décent pour les assistantes maternelles même si elles ne souhaitent accueillir que 3 enfants, des micro crèches n’excédant pas 10 enfants etc. Des revendications rappelle-t-il qui sont, pour la plupart, en phase avec le rapport des 1000 premiers jours remis par Boris Cyrulnik au Secrétaire d’État.
Le Collectif qui a participé à toute la phase de concertation menée depuis plus d’un an, réitère son opposition au futur contenu des ordonnance et décret tel qu’il avait été acté par Christelle Dubos.

Ouvrez, ouvrez la boîte aux bébés
Les circonstances étant ce qu’elles sont-ils n’y aura pas de manifestations de rue mais des actions dans ou devant les EAJE. Et pour cela Pas de bébés à la consigne, met depuis ce matin sur son site à disposition des professionnels : un tract et un flyer. Le flyer reprend en les détournant les paroles de la chanson de Pierre Pierret « Ouvrons la cage aux oiseaux « qui devient « ouvrez la boîte aux bébés, regardez les s’épanouir, c’est le pied, nous les pros, sommes exténués de voir les bouts d’choux entravés, Monsieur le ministre rendez leur la liberté ».

Des photos pour Adrien Taquet
Il est proposé aux professionnels de se photographier flyer en mains puis d’envoyer les photos au Secrétaire d’État à l’enfance eu aux familles, Adrien Taquet. En espérant qu’il en reçoive de très nombreuses et qu’il entende et tienne compte des revendications exprimées.
 
Article rédigé par : C.L
Publié le 11 novembre 2020
Mis à jour le 12 novembre 2020