La baisse des naissances en France possiblement liée au Covid-19

Selon une première estimation de l’Insee, 53 900 bébés sont nés en janvier 2021 soit 13% de moins qu’en janvier 2020. « Une diminution (…) sans commune mesure avec les baisses qui ont pu être observées dans le passé » et qui « pourrait être liée à la pandémie de Covid-19 », selon l’Institut national de la statistique et des études économiques.

Neuf mois après le début du premier confinement, la France connaît une baisse conséquente du nombre de naissances. Si la chute était déjà remarquable en décembre 2020 (7% par rapport à décembre 2019), elle s’est accentuée en janvier 2021 avec 13% de naissances en moins qu’en janvier 2020. 

Naissances en baisse en France : l’effet Covid ?
Quelle explication donner à cette baisse des naissances ? Pour l’institut de statistiques, elle « pourrait être liée à la pandémie de Covid-19. » Le contexte compliqué a pu en effet avoir raison des projets de conception d’un enfant des couples et « les inciter à reporter de plusieurs mois leurs projets de parentalité. » Par ailleurs, l’Insee note que des « considérations relatives à la transmission possible du virus de la mère au nouveau-né ont pu également jouer ». Et fait également remarquer que les centres de procréation médicalement assistée n’étaient pas ouverts pendant le 1er confinement et qu’au contraire, le recours à l’interruption volontaire de grossesse « a pu être plus compliqué au cours de cette période. » L’Insee précise que tout au long de l’année, le nombre des naissances mensuelles permettra de mieux comprendre si cette baisse n’est que temporaire ou si c’est « le début d’une tendance plus durable » avec un report des projets de conception à plus long terme voire l’abandon des projets.

Depuis plusieurs années, des naissances en baisse en France
Enfin, l’Insee explique que si les baisses des naissances enregistrées en décembre 2020 et janvier 2021 s’inscrivent dans « un contexte tendanciel de diminution des naissances depuis plusieurs années », il n’en demeure pas moins que le nombre de bébés nés en France en 2020, soit 735 000 (18 000 de moins qu’en 2019) est « le plus faible nombre annuel de naissances depuis la fin de la seconde guerre mondiale, inférieur au point le plus bas observé en 1994 (avec 741 000 naissances en France hors Mayotte). »

Voir le communiqué de presse de l'Insee ci-dessous
Publié le 26 février 2021
Mis à jour le 28 mars 2021