La réponse de Pas de bébés à la consigne ! : l’accueil de la petite enfance ne s’improvise pas

Jusqu’à présent, les professionnels de la petite enfance avaient réagi en ordre dispersé face à l’annonce de la Secrétaire d’Etat chargée de l'Egalité femmes-hommes, d’autant que certains métiers n’avaient pas été cités. Aujourd’hui une réponse plus unanime est donnée via le collectif Pas de bébés à la consigne ! qui réunit la plupart des organisations, associations et syndicats pour défendre un accueil de qualité des jeunes enfants.

« L’accueil de la petite enfance ne s’improvise pas, c’est un métier ! (…)
S’occuper des enfants des autres relève d'une pratique professionnelle qui exige la capacité de regarder, observer, décrire, interagir avec l'enfant et le resituer dans son contexte de vie, ainsi que de réfléchir sur sa pratique, afin d’accompagner les charges émotionnelles des bébés, et de penser son travail au sein d'une équipe d'accueil. Etre professionnel de la petite enfance est donc un métier d’exigence où l’on doit pouvoir faire un travail sur soi pour ne pas refuser de voir et prendre en compte les éventuelles difficultés du bébé. En effet être relais des parents et être professionnel, c’est être dans cette position « d’autre secourable » qui apaise la faim, mais aussi qui rassure, console, accueille ce qui déborde le bébé dans la continuité de ses repères.
Un contenu indispensable de connaissances en matière de petite enfance doit donc être accessible à toute personne s’orientant vers ces métiers, cœur de métier que toute formation, quelle qu’en soit le degré de qualification, devrait dispenser (…).
»

Le Collectif reprend le rapport Giampino pour assurer que la confusion entre la fonction parentale et l’exercice des métiers de la petite enfance n’est pas permise : « le lien de filiation se caractérise par la question des origines, de la place dans le désir des parents et du fait de descendre de deux lignées familiales. Le lien professionnel se caractérise par sa durée limitée. Il est médiatisé par un cadre institutionnel dont il reçoit sa légitimité. Il est garanti par une compétence ou une formation. Il est assuré en échange d’un salaire. »
Enfin il appelle le gouvernement à adopter un plan d’urgence pour l’accueil de la petite enfance sur la base des 20 propositions qu’il avait déjà soumises aux candidats à l’élection présidentielle.

Voir tout le communiqué
Article rédigé par : A.B.B.



Génial !!!La solution aux problèmes lorsque toutes les portes se referment après vous avoir laissé espérer... rien à dire,contact courtois et professionnel, rapidité d'étude des dossiers, rapidité de réponse, rapidité de versement et toujours le contact, rien à dire,je confirme également d'avoir obtenir un prêt de 25.000€ chez madame Chantal Petit-Jean, un Prêt vraiment pas possible sinon merci,Mme PETIT-JEAN "CRÉDIT FINANCE". Je publie ce post parce que je suis heureuse et je veux vous faire profiter vous qui êtes dans le besoin de touts sorte de prêt contacter la par : Email: chantal-petit-jean@outlook.fr Siège :paris Pays : France NB :vous serez satisfaire.