Le budget 2019 du GIP Enfance en Danger finalement réhaussé

Après l’inquiétude du Groupement d’intérêt public Enfance en danger (GIPED) de voir son budget baisser en 2019, la Ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn a annoncé le relèvement de la dotation de l’Etat.

Le gouvernement avait annoncé une diminution de 7% du budget du GIPED pour l’année 2019, suite à quoi la Convention Nationale des Associations de Protection de l'Enfant (CNAPE) en avait appelé directement à l’intervention d’Agnès Buzyn. Dans un courrier adressé à Michèle Berty, présidente du GIPED, Vice-Présidente du Conseil départemental du Val-d’Oise déléguée à l’Enfance, à la Famille et à l’Égalité Femmes-Hommes, la ministre a indiqué que la dotation de l’Etat serait réhaussée à la hauteur de l’enveloppe 2017. En soulignant notamment que le groupement tenait « un rôle essentiel en matière de prévention, de repérage du danger ainsi que de l’amélioration de la connaissance et de la visibilité de la protection de l’enfance ».

Un soulagement pour le GIPED qui précise dans un communiqué que ses deux entités - le numéro d’urgence 119-Allô Enfance en Danger et l’Observatoire national de la protection de l’enfance (ONPE) - pourront ainsi « poursuivre leurs missions en toute sérénité et efficience au service des enfants en danger, des familles en difficulté et des professionnels de la protection de l’enfance ».
Le GIPED tient par ailleurs à réaffirmer sa motivation et sa mobilisation à l’approche de l’annonce de la prochaine stratégie nationale en protection de l’enfance.
Article rédigé par : A.B.B.
Publié le 09 octobre 2018
Mis à jour le 09 octobre 2018