Mort inattendue du nourrisson : pourquoi il faut coucher les bébés sur le dos

Les médecins recommandent depuis plusieurs années de coucher les bébés sur le dos pour éviter le syndrome de la mort inattendue du nourrisson (MIN). Une nouvelle étude australo-américaine en avance la raison. L’équipe de chercheurs, menée par le Dr Fiona Bright et le Professeur Roger Byard, ont analysé une section du cerveau de 55 bébés décédés des suites de la MIN et de 21 bébés dont le décès n’a pas été causé par ce syndrome. Ils ont constaté que les premiers présentaient une anomalie du tronc cérébral : une région du cerveau impliquée dans le contrôle des mouvements du cou et de la tête et de la respiration. Une différence au niveau du cerveau qui nuirait au contrôle des fonctions cardiaques et respiratoires et qui perturberait également la façon dont le corps réagit à un manque d’oxygène au niveau cellulaire.
Ainsi selon les résultats de cette étude, si un bébé concerné par cette anomalie manquait d’oxygène pendant son sommeil, son corps pourrait ne pas réagir de manière adéquate. Et en étant couché sur le ventre, ce bébé risquerait de mourir parce qu’il est incapable de relever la tête pour respirer, ainsi que le ferait un bébé qui ne sera pas atteint de cette anomalie. Par ailleurs les scientifiques ont observé une plus grande présence de cette anomalie chez les nourrissons de sexe masculins et chez les prématurés.
« Nous espérons que cette étude aidera dans la lutte contre le syndrome de la MIN »*, explique Karl Waddell de l’ONG River’s Gift qui a financé l’étude. Elle permettrait en tout cas de donner des réponses. Comme le souligne le Dr Fiona Bright, « Une des raisons pour lesquelles le syndrome de la MIN est si dévastateur pour les familles est que cette mort apparaît souvent sans prévenir et sans signes avant-coureurs de maladie. »**


***Traduit de l’anglais

Pour aller plus loin : consulter notre dossier sur la mort inattendue du nourrisson
Article rédigé par : A.B.B.