Moustique tigre : le sud de la France en alerte

La présence du moustique tigre est étroitement surveillée dans une trentaine de départements. Originaire d’Asie, le moustique est apparu en France en 2004, en passant par l’Italie. C’est la raison pour laquelle le Sud-Est se trouve particulièrement touché. Les services de lutte antivectorielle font preuve d’une vigilance accrue autour de ce moustique capable de transmettre aux humains la dengue, le chikungunya et le virus Zika. Outre le Sud, 6 nouveaux départements sont contrôlés cette année : l’Aisne, la Corrèze, la Lozère, le Maine-et-Loire, le Val d’Oise et le Gers. Ce dernier, l’Aveyron et le Haut-Rhin sont même en alerte rouge. Le dispositif de surveillance est activé dans les zones infestées et restera en place jusque fin novembre.
La mobilisation de tous pour contrer le phénomène
Des pièges sont mis en place autour des zones colonisées, présentant une zone de ponte idéale pour les insectes, puis les gîtes larvaires sont détruits. La contribution des habitants est également essentielle. Ils doivent éviter au maximum de laisser les eaux stagner, par exemple en vidant les soucoupes des pots de fleurs et en nettoyant leurs gouttières. Ils participent aussi au signalement de ces moustiques reconnaissables par leurs rayures blanches et noires. Si vous pensez en voir un, vous pouvez prendre une photo et l’envoyer sur http://www.signalement-moustique.fr/ ou l’application mobile iMoustique (compatible avec les smartphones sur IOS et Android). Mis en place en 2014 pour évaluer la progression du moustique-tigre, le portail de signalement a déjà généré plus de 10 000 alertes. Prudence donc quand vous proposerez des temps en plein air aux enfants que vous accueillez.
Article rédigé par : Armelle Bérard Bergery